La RDC va-t-en guerre contre la Zambie pour récupérer Moba et Pueto

La RDC va-t-en guerre contre la Zambie pour récupérer Moba et Pueto

9 mai 2020 0 Par Rédaction

Le conseil des ministres présidé vendredi 08 mai par le Chef de l’État, a décidé de l’envoi de plusieurs éléments des forces armées de la RDC (FARDC) pour chasser l’armée zambienne à Moba et Pueto, dans la province de Tanganyika.

Selon le porte parole du gouvernement congolais, les ministres qui ont participé à cette 30ème réunion par télé-vidéo, sont unanimes pour que la RDC procède au déploiement et renforcement du dispositif militaire dans les territoires de Moba et Pueto. « Cette action militaire sera déclenchée pour mettre fin à la présence des militaires zambiens en territoire congolais depuis 2 mois« , précise Jolino Makelele.

En effet, l’armée de la Zambie, pays voisin de la RDC occupe depuis maintenant 2 mois, les territoires de Moba et Pueto dans le groupement de Molero, dans la province du Tanganyika. La partie occupée est estimée à près de 30 Kilomètres de la frontière à l’intérieur de la RDC.

Des voix s’élèvent pour dénoncer l’occupation du territoire congolais. «  La Zambie emboîte les pas au Rwanda qui considère que la RDC est son champ de maïs de prédilection « , regrette Désiré Yombo, activiste de la société civile congolaise.

Mais pour Christian Mwando, élu national de Moba qui est intervenu sur Top Congo FM, cette situation crée la panique générale et les habitants ont déserté les villages. Ce député raconte que tout est parti d’un conflit frontalier avec le problème dit de « filet mayan ». « Lorsque les militaires zambiens ont voulu traverser la frontière congolaise, l’un de leur a été tué par les militaires congolais qui étaient sur place. De là, la Zambie a amené le renfort jusqu’à pénétrer le territoire congolais. Dès lors, l’armée zambienne a soulevé un problème de limite de frontière en revendiquant l’appartenance de cette partie du territoire congolais depuis plusieurs années et que le litige n’a jamais été réglé depuis tout ce temps », révèle cet élu de Moba.

Pour ce dernier, il est sage de recourir aux mécanismes régionaux de résolution pacifique des conflits pour une solution négociée, en lieu et place d’une offensive militaire aux conséquences incalculables. Cet avis est partagé par plusieurs analystes et spécialistes des relations internationales.

Bajika Ndeba