Nord-Kivu : la police dotée des jeeps « tout terrain » pour lutter contre la criminalité urbaine

Nord-Kivu : la police dotée des jeeps « tout terrain » pour lutter contre la criminalité urbaine

23 mai 2020 0 Par Rédaction

Il s’agit de 3 des 5 nouveaux Land cruiser commandés par le gouvernement provincial du Nord-Kivu pour ce trimestre, en vue de remédier au défi sécuritaire qui gangrène les milieux urbains en province du Nord-Kivu. Les conditions imposées par la pandémie de Covid-19 n’ont pas facilité l’importation de 2 autres qui restent toujours attendus, renseigne-t-on.

Les clés de ces moyens de locomotion ont été remises, le samedi 23 mai 2020 aux responsables de la police, en ville de Goma, par le gouverneur Carly Nzanzu Kasivita.

Au cours de son adresse à la presse, Carly Kasivita a indiqué qu’il s’inscrivait dans la logique du président Félix Tshisekedi dont le souci est d’appuyer les services de sécurité pour restaurer l’autorité de l’État au pays.

L’autorité provinciale a réitéré sa promesse de doter au moins 10 jeeps à la Police, chaque année au cours de son mandat, pour lui faciliter cette tâche. Toutefois, il regrette que le Coronavirus ait bouleversé la situation.

« Nous avions pris l’engagement de travailler au côté du chef de l’État, nous sommes engagés en investissant dans ce secteur en dépit de conditions économiques liées à la Covid-19. Notre engagement était de doter à la PNC plus ou moins 10 jeeps qui devraient permettre de faire la sécurité, nous allons aussi pourvoir pour le carburant », promet-il.

Lle Gouberneur du Nord-Kivu, Carly Nzanzu Kasivita

Par ailleurs, Carly Kasivita insiste sur la collaboration entre agents de l’ordre et civils. Il prévient qu’il « n’y aura jamais une très belle police, s’il n’y a pas une bonne collaboration avec la population ».

De son côté, le général Aba Van Ang, commissaire provincial de la police qui a réceptionné ces engins automobiles, a encouragé l’action du gouverneur. Il exhorte également les habitants du Nord-Kivu à appuyer la police.

« Cette dotation va davantage renforcer les capacités de la police à pouvoir bien gouverner, améliorer la situation sécuritaire. La population doit emboiter les pas à monsieur le gouverneur. On fera le nécessaire », a-t-il dit.

Résoudre le vrai problème?

L’arrivée de ces engins de la police tombe à point nommé, se dit-on, puisque la province du Nord-Kivu est actuellement agitée de toutes parts.

Dans la région de Beni, ce sont les ADF qui demeurent menaçants, en plus de la criminalité urbaine qui ne dit pas son nom. En ville de Butembo, la situation sécuritaire s’est détériorée depuis près de deux mois. Le phénomène « kasuku », une sorte de banditisme urbain, caractérisé par des incursions nocturnes quotidiennes, des vols à mains armés, a refait surface dans la ville. A Goma, chef-lieu de la province, le phénomène « 40 voleurs », a également pris de l’ampleur depuis quelques semaines déjà.

Tous ces faits réunis inquiètent, surtout que c’est à un moment où le Nord-Kivu est confronté à une triple menace sanitaire liée à la Covid-19, à Ebola et à la rougeole.

Les autorités civiles, les services de sécurité ainsi que la population espèrent que toute initiative visant à renforcer les agents de l’ordre sera salutaire.

Charles Mapinduzi Bin Kisatiro/Nord-Kivu