Burundi : les élections ont été entachées d’actes d’intimidation et d’arrestations, selon HRW

Burundi : les élections ont été entachées d’actes d’intimidation et d’arrestations, selon HRW

2 juin 2020 0 Par Rédaction

Dans un rapport publié, le 1er juin 2020, Human Rigthts Watch (HRW), une organisation américaine de défense et de promotion des droits de l’homme, rapporte des graves allégations d’abus commis lors des élections du 20 mai 2020, au Burundi.

Pour HRW, ces abus devraient conduire à l’ouverture d’enquêtes et les responsables être amenés à rendre des comptes.

L’Ongdh signale que ces élections génerales au Burundi (présidentielle, législatives et communales), ont été entachées de « violences et marquées par des arrestations de membres de l’opposition, y compris de candidats, et par la limitation de la liberté d’expression.

Il sied de rappeler qu’à l’issue de l’élection présidentielle, la Commission électorale nationale avaitannoncé la victoire d’Évariste Ndayishimiye, candidat à la présidentielle du parti au pouvoir, le Conseil national pour la défense de la démocratie-Forces de défense de la démocratie (CNDD-FDD), avec 68,72% des voix.

« Les élections se sont déroulées dans un climat extrêmement répressif, sans observateurs internationaux indépendants », a déclaré Lewis Mudge, directeur pour l’Afrique centrale de Human Rights Watch. « Les informations faisant état de meurtres, d’arrestations arbitraires, de passages à tabac et d’actes visant à in timider les électeurs lors de la campagne ne devraient pas être ignorées. », regrette -t-il.

GK