Assemblée nationale : l’UDPS Patricia Nseya candidate au poste de premier vice-président

Assemblée nationale : l’UDPS Patricia Nseya candidate au poste de premier vice-président

8 juin 2020 0 Par Rédaction

Le choix de Patricia Nseya, désignée candidate à la succession de Jean Marc Kabund au poste de premier vice-président du bureau de l’Assemblée nationale lundi 8 juin 2020, présente une image positive et équilibre sur le plan politique.

Après avoir été désignée par l’Autorité morale du CACH, Félix Antoine Tshilombo Tshisekedi, Chef de l’État, Patricia Nseya a déposé sa candidature au bureau de l’Assemblée nationale.

Elle est l’une des femmes dynamiques de l’UDPS depuis son adhésion dans le parti, en 2001. Elue de Likasi dans la province du Tanganyika, elle est juriste de formation et avocate de profession.

Patricia Nseya est l’une des femmes politiques dynamiques au sein de l’Union pour la démocratie et le progrès social qui a servi le parti comme le fit la bienheureuse Monique Kitoko.

Elle a avoué que sa désignation par Le président de la République, pour représenter le parti, « est une surprise agréable pour une démocratie participative et égalitaire entre l’homme et la femme ».
,
De ce fait, l’élue de Likasi compte  » travailler pour l’intérêt de tous, sans parti pris, dans un élan démocratique dû un État de droit ».

En outre, pour le député Draza Atsule Jean Claude, élu de l’Ituri pour le compte du FCC, « le choix de Patricia Nseya de l’UDPS présente une image positive de la femme congolaise et de l’équilibre sur le plan politique« .

Ainsi, « ce choix est venu mettre fin à la polémique du niveau d’études car la candidate de l’UDPS au poste de premier vice-président de l’Assemblée nationale, est une avocate de profession et juriste de formation « , a-t-il vanté

Jackie Ngolela