Dr Georges Nkweshi : « Il est fait état de pandémie quand la propagation d’une nouvelle maladie est mondiale »

Dr Georges Nkweshi : « Il est fait état de pandémie quand la propagation d’une nouvelle maladie est mondiale »

9 juin 2020 0 Par Rédaction

La République démocratique du Congo (RDC) a connu plusieurs maladies mortelles, mais toutes ne sont toujours pas appelées pandémiques.

À l’heure actuelle, la coveid-19 fait l’état-major de l’actualité mondiale. À Kinshasa, le secrétaire de l’équipe technique de riposte contre le Coronavirus est intervenu, lundi 08 juin 2020, pour alerter sur le fait que la situation risque de devenir incontrôlable.

Si la COVID-19 touche toutes les provinces, elle devient une pandémie. La rédaction de Medi@plus a interrogé, à ce propos, le médecin Georges Nkweshi, épidémiologiste de son état. Medi@plus présente cet entretien sous forme d’un compte rendu narratif.

« Il est fait état de pandémie, quand la propagation d’une nouvelle maladie est mondiale« , lance, d’entrée de jeu, Georges Nkweshi.

Pour mieux se faire entendre, ce médecin utilise un exemple d’une pandémie de grippe qui survient lorsqu’un nouveau virus grippal apparaît et se propage dans le monde entier, en l’absence d’immunité dans la grande majorité de la population.

« En général, les virus, qui ont provoqué des pandémies dans le passé avaient pour origine des virus grippaux de l’animal« , fait-il savoir.

« Par certains aspects, les pandémies grippales peuvent ressembler à la grippe saisonnière, alors que d’autres caractéristiques les distinguent nettement. Par exemple, la grippe pandémique et la grippe saisonnière provoquent, toutes deux, des infections dans tous les groupes d’âge et, dans la plupart des cas, se manifestent par une maladie spontanément résolutive, avec guérison complète du sujet sans traitement », précise-t-il.

En revanche, poursuit l’épidémiologiste, dans sa forme classique, la grippe saisonnière provoque la plupart des décès chez les personnes âgées, d’autres cas graves survenant le plus souvent chez des sujets présentant divers états pathologiques.

«  La plupart des cas graves ou mortels dus à la grippe pandémique A(H1N1) surviennent chez des gens plus jeunes, aussi bien en bonne santé que souffrant de maladies chroniques. On observe aussi beaucoup plus de cas de pneumonie virale qu’en présence d’une grippe saisonnière habituelle« , révèle le médecin Georges.

En conclusion, Georges estime que la COVID-19 est une pandémie, étant donné qu’elle touche toute la planète terre.

« Les propos du docteur Muyembe vont dans le sens d’une alerte, car, à l’allure où vont les choses, le Coronavirus risque de toucher tous les coins et recoins du pays, ce qui sera fatal« , avertit-il.

Bajika Ndeba