La CPI rejette les allégations du gouvernement américain

La CPI rejette les allégations du gouvernement américain

16 juin 2020 0 Par Rédaction

Le 11 juin 2020, le gouvernement des États-Unis a annoncé de nouvelles mesures contre la Cour pénale internationale (CPI).

Ces mesures, sans précédent, entravent l’effort commun pour combattre l’impunité et garantir la mise en œuvre de l’obligation de rendre compte des atrocités de masse.

 » Je regrette vivement les mesures visant les responsables de la Cour, son personnel et leurs familles. La Cour est indépendante et impartiale. La CPI est une cour de justice. Elle procède dans le strict respect des dispositions du Statut de Rome« , a réagi le juge O-Gon Kwon , président de l’Assemblée générale des États parties au Statut de Rome de la CPI.

À son avis, « le système du Statut de Rome reconnaît que c’est aux États qu’il revient, en premier lieu, d’enquêter et de poursuivre les crimes d’atrocités« .

« En tant que Cour de dernier ressort, la CPI est complémentaire aux institutions judiciaires nationales. C’est là une pierre angulaire du Statut« , dit- il.

Un bras de fer engagé

 » Pour renforcer davantage le système du Statut de Rome, l’Assemblée des États Parties et la Cour ont entamé un vaste processus de réforme dans le but de garantir une véritable mise en œuvre efficace de l’obligation de rendre compte de crimes d’atrocité« , a noté le président de l’Assemblée générale des États Parties au Statut de Rome de la CPI.

 » Je convoquerai une réunion extraordinaire du Bureau de l’Assemblée la semaine prochaine pour étudier comment renouveler notre engagement inébranlable envers la Cour. J’invite les États Parties et toutes les parties prenantes du système du Statut de Rome à réitérer à nouveau notre engagement indéfectible à faire respecter et à défendre les principes et valeurs consacrés dans le Statut, et à préserver son intégrité, sans se laisser décourager par quelque mesure ou menace que ce soit contre la Cour et ses responsables, les membres de son personnel et leurs familles« , a -t-il déclaré.

Pas d’intimidation

Pour le président de l’Assemblée des États Parties , seule son organisation reste le principal administrateur et le corps législatif de la CPI. Cet organe délibérant est composé des représentants des États qui ont ratifié le Statut de Rome ou y ont adhéré.

Kwon a été élu président de l’Assemblée pour un mandat de trois ans en décembre 2017.

GK