Kasaï : des officiers appellent à un dialogue pour régler les conflits entre communautés

Kasaï : des officiers appellent à un dialogue pour régler les conflits entre communautés

5 juillet 2020 0 Par Rédaction

L’atelier de renforcement des capacités de 30 officiers des FARDC, de la PNC et des services de renseignements sur le  » Dos no harm  » Attendez, ne pas nuire à Tshikapa, s’est clôturé samedi 04 juillet 2020.

Après 4 jours intenses de réflexion sur la situation de la province du Kasaï, ils ont plaidé auprès du gouverneur pour l’organisation « rapidement » d’un dialogue afin d’aboutir au règlement des conflits entre les différentes communautés vivant au Kasaï.

À cet effet, le commandant urbain de la police, Rigorbert Mombili Mongakambu, a demandé au gouvernement provincial du Kasaï de sensibiliser la population sur la mission dévolue à la police.

Pour le commissaire supérieur de la Police nationale congolaise, la sensibilisation doit se faire lors des parades, malgré le COVID-19, pour apprendre aux agents les missions qui leur sont assignées.

Dans son allocution, le chef de l’exécutif provincial a remercié les organisateurs pour ce travail qui permet, d’une part, la cohabitation et, d’autre part, aux autorités de sécurité et politico-administratives d’assumer une relation fraternelle.

« Les résultats de ces travaux vont recréer la confiance entre la population et les autorités « , a-t-il indiqué.

« Accepter l’organisation de cet atelier l’objectif était celui de minimiser l’impact de l’absence de confiance entre nos populations et chacun de vous, dans ses attributions respectives« , a-t-il précisé.

Jackie Ngolela