Les députés provinciaux de la Tshopo appellent vivement à la démission du gouvernement Walle

Les députés provinciaux de la Tshopo appellent vivement à la démission du gouvernement Walle

6 juillet 2020 0 Par Rédaction

Tout est contenu dans une déclaration politique des députés provinciaux de la Tshopo face à la tergiversation du gouvernement provincial de la Tshopo à démissionner.

Les élus de la province de la Tshopo se sont réunis, ce lundi 6 juillet à Kisangani, chef lieu de la province, pour élaborer une déclaration politique contre le gouvernement Walle Lufungula qu’ils jugent déchu.

Dans leur déclaration rendue publique à la date même de sa signature, ces députés provinciaux estiment que la province de la Tshopo a besoin des dirigeants capables de mettre rapidement en pratique une politique managériale, caractérisée par l’humanisme, gage d’un réel décollage et rapide du développement integral et durable de cette province afin de contribuer à la vision de l’émergence de la RDC tout entière.

Ils accusent le gouverneur Walle Lufungula d’inertie et détournement des deniers publics. Ils ont ainsi formulé quatre grandes recommandations au chef de l’État, Felix Antoine Tshilombo Tshisekedi.

« Nous implorons la sollicitude paternelle du président de la république, chef de l’État, Garant de la Nation et du bon fonctionnement des institutions et Magistrat suprême afin de:

  1. Jeter un coup d’œil très regardant, vigilant et perspicace sur la gestion de la province de la Tshopo par l’ex-gouvernement provincial déchu;
  1. Prendre des mesures idoines et coercitives visant à remédier, dans le délai escompté, à juguler les manoeuvres dilatoires orchestrées par le gouverneur destitué de s’accrocher coûte que coûte au pouvoir, bien que désavoué par la population, afin de barrer la route aux pêcheurs en eau trouble qui n’approuvent pas notre noble démarche ayant pour but: le démarrage effectif du développement de notre chère province de la Tshopo;
  2. Contraindre le gouverneur déchu à présenter officiellement sa démission et à se mettre à la disposition de la justice pour répondre de ses actes, aux fins de réparer les préjudices causés à la province de la Tshopo, au lieu de distraire l’opinion publique;
  3. Faire désigner, conformément à la loi, une personne devant assumer l’intérim du gouverneur de province, en attendant l’organisation prochaine des élections du gouverneur et vice-gouverneur de la province de la Tshopo », ont-ils recommandé dans leur déclaration.

Notons que 18 députés provinciaux de la Tshopo ont signé cette présente déclaration.

Le gouvernement Walle Lufungula fait face à une menace de démission par les députés provinciaux, suite à la motion de censure qui a été introduite et votée le 25juin 2020, par 17 députés incriminant le gouvernement Walle d' »inertie et détournement des deniers publics ».

Par Caleb Bodio