RDC/Covid-19: le gouvernement ordonne le déconfinement des sites miniers dans le Haut-Katanga et Lualaba

RDC/Covid-19: le gouvernement ordonne le déconfinement des sites miniers dans le Haut-Katanga et Lualaba

6 juillet 2020 0 Par Rédaction

Les trois membres du Gouvernement central à savoir, le Ministre d’État en charge de l’emploi et Prévoyance sociale, celui des Mines et celui de la Santé publique en séhour de travail dans le Grand Katanga,, ont ordonné le déconfinement, dès ce lundi 06 Juillet 2020, des sites miniers dans le Haut-Katanga et Lualaba.

Cependant, cette délégation qui séjourne à Lubumbashi (Haut-Katanga) après l’étape de Kolwezi (Lualaba), est restée formelle quant à l’application des décisions prises lors de la 36ème session ordinaire du Conseil des Ministres.

Le Weekend dernier, la délégation gouvernementale a réuni les opérateurs miniers au Gouvernorat du Haut-Katanga, pour étudier les possibilités de déconfinement dans ce secteur.

Les deux parties ont convenu que les travailleurs du secteur minier, confinés dans leurs milieux de travail depuis un mois, devraient quitter les sites à partir de ce lundi 06 Juillet 2020.

Pour le Ministre de la Santé publique, Eteni Longondo, bien que la Covid-19 continue à sévir, « il est impérieux d’adopter le juste milieu, c’est à dire, poursuivre les activités dans le strict respect des mesures barrières« . Même son de cloche pour le ministre des Mines, Willy Kitobo Samsoni. Ce dernier a proposé deux alternatives à savoir, « un moratoire pour déconfiner tout le secteur minier et un déconfinement immédiat de tous les agents ayant totalisé un mois ou plus dans les sites« .

Les opérateurs miniers sont attendus ce lundi 06Juillet pour un engagement par écrit car, ayant sollicité un temps de réflexion aux mesures arrêtées par ces trois Ministres sectoriels dépêchés depuis Kinshasa.

Le gouverneur du Haut-Katanga, Jacques Kyabula avait introduit cette délégation gouvernementale aux opérateurs miniers. Plusieurs ONG de défense des droits de l’homme basées à Lubumbashi et Kolwezi, ne cessaient de décrier les conditions inhumaines que les travailleurs du secteur minier ont enduré pendant ce temps de confinement dans les sites, coupés du reste du monde voire de leurs familles, au prix d’un salaire habituel.

Léon Mbuyamba