Katumbi échappe aux snipers

Katumbi échappe aux snipers

14 juillet 2020 0 Par Rédaction

Des langues et médias ont qualifié Moïse Katumbi de tous les noms d’oiseaux et l’ont chargé de tous les péchés d’Israël, simplement parce qu’il a reporté la marche de Lamuka, annoncée pour lundi 13 juillet à Lubumbashi.

A l’opposé, l’entourage de Chapwe affirme que leur leader a été averti d’une mission suicide des snipers engagés pour le liquider lors de cette marche.  » C’est la Fondation katangaise qui a alerté la veille« , rumine-t-on dans son cercle restreint.

 » Il est peureux, il n’a pas réussi à mobiliser,… », autant de critiques contre le président du parti politique Ensemble pour le changement.

Pour couper cours à toute spéculation, Moïse Katumbi a tenu à éclairer la religion de tous les Congolais, lors d’une mise au point dans sa résidence de Golf, lundi 13 juillet dans la soirée, à Lubumbashi.

Pour lui, la marche a été annulée dans l’intérêt de la population qui tombe souvent victime pendant les manifestations politiques.

 » Regardez plus souvent, lorsqu’il y a marche, c’est la paisible population qui est massacrée et non les initiateurs. En vrai leader politique, ayant été avisé sur la probable tuerie déjà planifiée, je ne pouvais pas accepter de laisser les innocents mourir. Je n’ai pas peur de la mort, j’ai plutôt peur de faire massacrer la population « , a indiqué l’ancien Gouverneur de l’ex Katanga.

 » Moi, je suis un leader qui vois l’avenir de notre pays qui est la population. On n’a pas besoin de morts dans notre pays. Voyez lors de la marche de l’Udps, la population sans armes a été tuée, à Lubumbashi rien que pour deux jours, dimanche et lundi, trois militants du parti présidentiel ont été retrouvés morts, jetés dans la rivière, ce qui n’est pas normal « , a t-il déploré.

Par ailleurs, Katumbi a tenu à remercier Jean Pierre Bemba et la population pour la marche réussie à Kinshasa, contre Malonda et les propositions des lois Minaku et Sakata.

Par Bajika Ndeba