RDC : les indécrottables et immuables du régime 1+4

RDC : les indécrottables et immuables du régime 1+4

22 juillet 2020 0 Par Rédaction

Au sortir de sa deuxième guerre, la République démocratique du Congo a mis en place des institutions de transition avec des composantes de différents partis politiques et des groupements impliqués dans le conflit et dans le dialogue inter-congolais tenu dans la ville sud-africaine de Sun City, de 2002 à 2003.

Depuis la mise en place, le 30 juin 2003, du gouvernement de transition, dirigé par le président Joseph Kabila Kabange et comprenant quatre vice-présidents de la République, connu sous la formule 4 + 1, il se remarque la présence des indécrottables dans les différents gouvernements qui s’en sont suivis, toujours dans les institutions et les entreprises publiques.

Les lecteurs attentifs les identifieront, en s’interrogeant sur le « pourquoi » de leur présence continue, soit par mue politique – changeant perpétuellement de partis et de regroupements – soit par « hérédité » stratégique … La balkanisation de la RD Congo n’étant peut-être pas étrangère dans la continuité de certains « immuables ».

Avaient obtenu les postes de vice-présidents, Azarias Ruberwa (RCD-Goma), Z’ahadi Ngoma (opposition non armée), Jean-Pierre Bemba (MLC) et Yerodia Abdoulaye (PPRD).

À cette occasion, chaque partie avait. obtenu des postes de ministres et de vice-ministres jusqu’aux élections présidentielles à deux tours et législatives de 2006.

Les quatre vice-présidents occupaient les fonctions suivantes :

1. Azarias Ruberwa (RCD): Politique intérieure, Défense et Sécurité;

2. Arthur Z’ahidi Ngoma (Forces du futur) : socio-culturel;

3. Abdoulaye Yerodia Ndombasi (PPRD): Reconstruction et Développement;

4.Jean-Pierre Bemba (MLC): Économie et Finance.

COMPOSITION DU GOUVERNEMENT DE TRANSITION

Le gouvernement de transition du régime 1+4 était chargé de restaurer la paix dans l’est de la RD Congo et d’organiser les élections législatives prévues pour le « 30 juin 2005 au plus tard », mais reportées une première fois le 30 juin 2006, et finalement le 30 juillet 2006.

Les trois principales tendances politiques du pays, qui se retrouvaient à la tête de l’État, s’étaient partagées les différents postes ministériels avec les autres nombreuses factions politiques issues du conflit.

Leader de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), Étienne Tshisekedi, le principal opposant historique, n’avait pas participé à ce gouvernement.

Estimé comme « déjà acquis » le siège de vice-président de l’opposition qui avait été cédé à Arthur Z’Ahidi Ngoma, il boycotta les élections partielles organisées par l’opposition politique non-armée, dans une salle prêtée par la MONUC.

Par conséquent, il ne participa pas au gouvernement de transition, qui avait pris fin avec la proclamation de la Troisième République avec la promulgation de la Constitution du 18 février 2006.

De nombreuses dispositions prises sous ce régime restent en vigueur à l’heure actuelle, dont notoirement l’ancien découpage des provinces.

Composé le 30 juin 2003, le gouvernement de transition a vu 6 remaniements ministériels:

1. Affaires étrangères et Coopératon internationale : Antoine Ghonda Mangalibi (MLC), puis Raymond Ramazani Baya (MLC) (22 juillet 2004);

2. Affaires foncières : Venant Tshipasa (DCF/COFEDEC);

3. Affaires sociales: Ingele Ifoto (CAMP DE LA PATRIE) puis Laurent-Charles Otete Omanga (3 janvier 2005);

4. Agriculture, Pêche et Élevage :Justin Kangundu (MLC), Constant Ndom Nda Ombel (MLC) (3 février 2004), Paul Musafiri (MLC) (18 novembre 2005)

5. Budget : François Muamba Tshishimbi (MLC);

6. Commerce extérieur : Roger Lumbala (RCD-N), Chantal Ngalula Mulumba (RCD-N) (3 janvier 2005);

7. Condition féminine et Famille : Faida Mwangilwa (RCD);

8. Coopération internationale : Banza Mulukayi (18 novembre 2005);

9. Coopération régionale : Antipas Mbusa Nyamwisi (RCD/ML);

10. Culture et Arts: Pierrette Gene Vungbo Yatalo (PPRD), (9 septembre 2003), Christophe Muzungu (PPRD) (11 juillet 2004), Philémon Mukendi (PPRD) (18 novembre 2005);

11.Défense nationale, Anciens Combattants et Démobilisation : Jean-Pierre Ondekane (RCD) (30 juin 2003–3 janvier 2005), Adolphe Onusumba Yemba (RCD) (3 janvier 2005);

12. Développement rural : Pardonne Kaliba Mulanga (Maï-Maï);

13. Droits humains : Marie-Madeleine Kalala;

14. Économie : Célestin Mvunabali (RCD) (30 juin 2003–11 juillet 2004), Émile Ngoy Kasongo (RCD) (11 juillet 2004) Floribert Bokanga (RCD) (3 janvier 2005) Pierre Manoka (RCD) (18 novembre 2005), Moïse Nyarugabo Muhizi Mugeyo (RCD Goma) (octobre 2006);

15. Énergie : Kalema Lusona (PPRD),
Pierre Muzumba Mwana Ombe (PPRD) (3 janvier 2005), Salomon Banamuhere (PPRD) (18 novembre 2005);

16. Enseignement primaire et secondaire : Élysée Munembwe (MLC), Constant Ndom Nda Ombel (MLC) (3 février 2004), Paul Musafiri (MLC) (17 février 2005);

17. Enseignement supérieur et universitaire : Émile Ngoy Kasongo (RCD) (30 juin 2003–11 juillet 2004), Joseph Mudumbi (RCD) (11 juillet 2004), Théo Baruti (RCD) (18 novembre 2005);

18. Environnement et Conservation de la nature : Anselme Enerunga (Maï-Maï); Finances : Modeste Mutombo Kyamakosa (PPRD), André-Philippe Futa Mudiumbula (PANU) (septembre 2003), Marco Banguli (PPRD) (18 novembre 2005);

20. Fonction publique: Gustave Tabezi (30 juin 2003–11 juillet 2004), Athanase Matenda Kyelu (11 juillet 2004);

21. Industrie et PME : André-Philippe Futa Mudiumbula (PANU) (30 juin 2003–18 novembre 2005), Jean Mbuyu Lunyongola (PPRD);

22. Information, Presse et Communication nationale : Vital Kamerhe (PPRD) (30 juin 2003–11 juillet 2004), Henri Mova Sakanyi (PPRD) (11 juillet 2004);

23. Intérieur, Décentralisation et Sécurité : Théophile Mbemba Fundu (PPRD), Général Denis Kalume Numbi (10 octobre 2006);

24. Jeunesse et Sports: Omer Egwake (MLC),
Roger Nimy (MLC) (17 février 2005), Jacques Lungwana (MLC), (18 novembre 2005);

25. Justice et Garde des Sceaux: Honorius Kisimba Ngoy;

26. Mines : Eugène Diomi Ndongala (DC), Ingele Ifoto (Camp de la Patrie) (3 janvier 2005);

27. Plan : Alexis Thambwe Mwamba (MLC) (30 juin 2003–24 mars 2006), Delly Sesanga (MLC) (24 mars 2006);

28. Portefeuille : Joseph Mudumbi (RCD), Célestin Mvunabali (RCD) (11 juillet 2004);

29.Postes et Télécommunications : Gertrude Kitembo (RCD);

30. Recherche scientifique : Gérard Kamanda wa Kamanda (FCN);

31. Santé publique : Jean Yagi Sitolo (PPRD) (30 juin 2003–11 juillet 2004), Anasthasie Moleko Moliwa (PPRD) (11 juillet 2004), Émile Bongeli Yeikeo Ya Ato (PPRD)(3 janvier 2005), Zacharie Kashongwe (PPRD) (10 octobre 2006);

32. Solidarité et Affaires humanitaires : Catherine Nzuzi wa Mbombo (MPR/FP);

33. Tourisme :
Roger Nimy (MLC) José Engwanda (RCD-N) (3 février 2004);

34. Transports et Communications :
Joseph Olenghankoy (FONUS), Heva Muakasa (FPN) (3 janvier 2005);

35. Travail et Prévoyance sociale :
Théo Baruti (RCD) (30 juin 2003–11 juillet 2004),
Jean-Pierre Lola Kisanga (RCD) (11 juillet 2004), Balamage Nkolo (RCD) (3 janvier 2005);

36. Travaux Publics et Infrastructures :
José Endundo Bononge (MLC),
José Makila (MLC) (17 février 2005);

37. Urbanisme et Habitat : John Tibassima Atenyi (RCD/ML).

Médi@Plus