Watsa: les orpailleurs protestent contre le compromis trouvé entre le gouverneur et leurs représentants

Watsa: les orpailleurs protestent contre le compromis trouvé entre le gouverneur et leurs représentants

29 juillet 2020 0 Par Rédaction

La matinée de ce mercredi 28 juillet est sanctionnée par une révolte des orpailleurs de Watsa Moke, qui protestent conte le compromis trouvé, mardi 28 juillet, entre leurs leaders et le gouverneur de la province du Haut-Uélé.

Déjà dans la soirée du mardi, certaines sources rapportaient qu’après la descente sur terrain de ces leaders pour communiquer le message de l’évacuation de l’espace disputé par les orpailleurs et la Société Kibali Gold Mine, le désaccord avait commencé à être exprimé dans les rues.

Les témoins regrettent les pillages dont ont été victime les voisins de cet espace. « Certains de leurs biens ont été pillés cette même nuit« , rapportent les sources proches.

La route de Watsa jusqu’à Durba est bloquée, depuis ce matin, par ces orpailleurs. Ils ont brûlé des pneus et protestent contre cette décision.

Les services de l’ordre ont été déployés partout dans la cité. Ce qui a conduit à des accrochages poussant ces éléments de l’ordre à user des tirs de sommation pour disperser les manifestants.

A Durba comme à Watsa, toutes les activités sont paralysées pour l’instant. Boutiques, magasins, marchés restent fermés. Les scènes de pillage sont constatées ça et là. Le coordonnateur de la Nouvelle société civile congolaise de Watsa a vu sa moto détruite dans cette manifestation.

Les leaders de la Fédération des exploitatnts artisanaux unis de Watsa ont trouvé un compromis, mardi 27 juillet, avec Christophe Baseane Nangaa. Le gouverneur de la province du Haut-Uélé a demandé aux orpailleurs de quitter le périmètre minier de Watsa-Moke, considéré propriété de la société Kibali Gold Mines, et de regagner chacun son périmètre initial.

Par Caleb Bodio