Lubumbashi : la surfacturation à la base de la hausse de prix du ciment gris, selon les importateurs

Lubumbashi : la surfacturation à la base de la hausse de prix du ciment gris, selon les importateurs

5 août 2020 0 Par Rédaction

Un sac de ciment gris qui coûtait 16.000 Fc la semaine dernière, se négocie depuis mardi 04 août 2020 à 21.000 Fc voire plus.

D’après certains importateurs, cette hausse de prix serait expliquée par la surfacturation au niveau de la frontière entre la République démocratique du Congo et la Zambie.

Plusieurs points de vente du ciment sont à 80% dépourvus de ce produit de construction en pleine saison sèche pendant laquelle beaucoup de gens aimeraient construire.

Cette rupture de stock est justifiée par un nouveau mode de travail adopté depuis le début de cette semaine. Ceci serait consécutif aux instructions du Chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, au dernier Conseil des ministres, visant à lutter contre la fraude douanière et la contrebande aux différents postes frontaliers du pays.

Marcus Kabeya, l’un des importateurs du ciment gris à Lubumbashi, confirme cette thèse.

« Depuis le début de la semaine en cours, une délégation qui serait venue de Kinshasa a fait changer les choses. On nous exige de faire passer toutes nos marchandises au niveau du couloir piétonnier, rien ne doit passer par Bilanga comme par le passé. Cette décision nous fait payer beaucoup de taxes et ça perturbe nos calculs. »

Des sources concordantes rapportent que, le prix d’un sac de ciment n’a haussé d’aucun Ron en Zambie d’où il est importé. C’est ce nouveau système de fonctionnement à Kasumbalesa qui serait à la base de cette flambée de prix du ciment sur le marché Lushois indique une autre opinion.

Par Léon Mbuyamba