Lutte contre la corruption en RDC : ce coup de pouce des sénateurs américains qui fait jaser

Lutte contre la corruption en RDC : ce coup de pouce des sénateurs américains qui fait jaser

18 août 2020 0 Par Rédaction

Un groupe de sénateurs américains a saisi, lundi 17 août, l’administration Trump l’appelant à soutenir la RDC dans la relève des défis structurels.

Il s’agit des sénateurs Jim Risch (R-Idaho) et Bob Menendez (DN.J.), président et membre de rang du Comité des relations extérieures du Sénat, ainsi que les sénateurs Marco Rubio (R-Fla.), Tim Kaine (D-Va.) , Ted Cruz (R-Texas), Chris Coons (D-Del.), David Perdue (R-Ga.), Ben Cardin (D-Md.) Et Cory Booker (DN.J.).

Leur lettre est claire. Même s’ils appellent à un soutien à l’organisation des élections prochaines, dès maintenant pour éviter les erreurs enregistrées lors des scrutins passés, l’accent est mis sur la lutte contre la corruption.

« En particulier, les efforts des États-Unis devraient se concentrer sur le démantèlement du système kleptocratique de l’ancien président Kabila, de sorte que les vastes richesses naturelles de la RDC profitent au peuple congolais. Sans s’attaquer à la corruption et à son impact sur les questions de gouvernance, du conflit violent aux élections et aux droits humains, ce bref moment de promesse sera perdu pour les mêmes forces qui ont contribué à une histoire d’exploitation en RDC », ont-ils interpellé.

Ces sénateurs estiment que « les Etats-Unis ont une opportunité historique de contribuer à relever les défis structurels en RDC en travaillant avec des partenaires pour construire des institutions démocratiques fortes, en mettant particulièrement l’accent sur celles qui combattent la corruption et établissent l’Etat de droit ». Sans le dire, ces sénateurs demandent le soutien de Trump à Tshisekedi qui milite pour l’instauration de l’Etat de droit et qui combat la corruption.

L’appel des sénateurs exhorte au « démantèlement du système kleptocratique de l’ancien président Kabila de telle sorte que les vastes richesses naturelles de la RDC profitent au peuple congolais ». Ils se sont dits favorables aux sanctions internationales contre les personnalités qui se sont compromises dans la corruption, y compris Vital Kamhere.

«Si l’administration Tshisekedi peut démontrer des progrès dans la lutte contre la corruption et faire progresser les réformes pour répondre aux besoins du peuple congolais, cela affaiblira le système prédateur qui a frappé le pays et laissé trop de citoyens vivant dans la pauvreté et vulnérables à la violence», ont-ils conseillé avant de dire leur impatience de travailler pour soutenir un système de gouvernance réformé en RDC qui donne la priorité au bien-être du peuple congolais

La lettre encourage les départements du Trésor et de l’État à travailler ensemble pour faire progresser la réforme électorale, élargir les sanctions ciblées y compris contre Vital Kamhere pour corruption et détournement des derniers publiques , prendre des mesures contre le blanchiment des capitaux, faire des réformes anti-corruption une condition des prêts non urgents du Fonds monétaire international.

Par GK