Kananga: Le Représentant légal de l’EES inhumé ce vendredi à la colline sacrée de Bushale Buamba

Kananga: Le Représentant légal de l’EES inhumé ce vendredi à la colline sacrée de Bushale Buamba

22 août 2020 0 Par Rédaction

Décédé le 03 août 2020 à Kinshasa, après une longue période de convalescence, Kerub Kadima wa Kadima Luse Willy, Représentant légal de l’Église évangélique des sacrificateurs (EES) est inhumé ce vendredi 21 août 2020, à la Colline sacrée de Bushale Buamba, siège de l’EES.

Hommages mérités

Les adeptes de cette église, les « bakuidi » comme on les appelle, ont rendu leurs derniers hommages à leur Représentant légal pendant plus de 5 heures. Les témoignages de ses proches et connaissances ainsi que le culte hebdomadaire étaient de la partie.

Pour certains bakuidi, l’inhumation de Willy Kadima Wa Kadima Luse ne pouvait pas intervenir à ce jour, il était bon de garder encore le corps pour permettre à ceux qui ne sont pas présents de venir présenter aussi leurs hommages.

« Mes émotions sont émouvantes avec cette participation de Bakuidi et non Bakuidi qui sont venus rendre les derniers hommages à Kadima Wa Kadima Luse. Mais pour moi, ce n’est pas encore suffisant car, je voudrais qu’on garde encore le corps pour permettre à ceux qui ont les témoignages sur notre Représentant de venir le faire« , a dit Muakuidi Mutombo Kunyi, évangéliste international au sein de l’église du Prophète Kadima Muakuidi Mutambe Bunene.

Appel à l’unité et l’amour

De son côté, Badin Butumbi Kadima Luse, fils cadet du Prophète Kadima et nouveau représentant légal de l’Église des sacrificateurs ayant assumé l’intérim de l’église depuis 2019, lorsque Willy Kadima était en Inde pour de soins médicaux, regrette la mort de son frère. Il appelle les croyants (bakuidi) d' »éviter la division et bannir la haine« . Car, dit-il, le Prophète Kadima avait comme principe: « l’unité au sein du peuple« .

« C’est Kadima Wa Kadima Luse qui n’est pas avec nous mais, le keruba reste. Il a laissé son intérim avant qu’il ne voyage en Inde (…) je demande à tous les sacrificateurs de revenir à la raison comme le souverain sacrificateur l’avait dit: unissons-nous et soyons main dans la main. Il peut y avoir des divergences. Qu’à cela ne tienne, je demande à tout le monde de revenir à la raison, qu’on continue avec l’oeuvre du Souverain sacrificateur Kadima Muakuidi », a fait savoir Badin Kadima.

Pour rappel l’Église évangélique des sacrificateurs a trois ailes à Kananga. À savoir: Bushale Buamba, Ndesha et Kananga 2. Toutes ces divisions sont dues à l’interprétation de la doctrine laissée par le Souverain sacrificateur Kadima (SSK), Le Muakuidi, fondateur de l’EES.

Notons que le Kerub de cette église est né le 21 août 1956 et il est mort à l’âge de 64 ans. Il est troisième de la famille de dix enfants. En 2006, il est revenu en République démocratique du Congo, après plusieurs années passées en Europe. Son retour au pays a permis de remettre l’église sur les rails. Cette dernière faisait déjà l’objet de dissensions orchestrées par des personnes mal intentionées. Kerub Kadima Wa Kadima est inhumé ce vendredi 21 août, le jour de son anniversaire de naissance. Que son âme repose en paix.

Par Fabrice pierre Kabamba, depuis Kananga