Massacre de Kasika : la communauté Nyindu qualifie d’insensés et d’irresponsables les propos de l’ambassadeur Rwandais en RDC

Massacre de Kasika : la communauté Nyindu qualifie d’insensés et d’irresponsables les propos de l’ambassadeur Rwandais en RDC

26 août 2020 0 Par Rédaction

La communauté Nyindu est montée au créneau pour demander l’expulsion de l’ambassadeur rwandais, accrédité en RDC, Vincent Karega, à cause de ses propos tenus, à l’occasion du 22ème anniversaire du massacre de Kasika, au Sud-Kivu, célébré le 24 août de chaque année.

Cette communauté, victime de ce massacre, l’a dit, mercredi 26 août, dans une déclaration rendue publique dans la ville de Bukavu.

Dans cette déclaration , la communauté Nyindu indique que les propos de Karega constituent une insulte pour les victimes des massacres de Kasika et nécessite son interpellation par le gouvernement congolais pour lui signifier de son expulsion du territoire congolais sans délai ».

« On ne sait pas garder en RDC quelqu’un qui crache sur les cadavres de fils et filles de la RD Congo. Si la RDC tient à garder ses bonnes relations avec le Rwanda, il va demander à ce dernier d’envoyer un ambassadeur plus humaniste et responsable« , conseille cette déclaration.

Le président de la communauté Nyindu, indique qu’au vu des milliers de personnes qui ont été tuées, enterrées vivantes, disparu dans le territoire de Mwenga, il ne revient même pas à l’ambassadeur du Rwanda d’établir leur nombre.

 » A Kasika comme ailleurs en territoire de Mwenga, Mr Vincent Karega devrait réfléchir, par deux fois, et retenir qu’y a eu suffisamment de morts en territoire de Mwenga dont Kasika, Kalama, Kilungutwe,…et il ne lui revient pas de valider le nombre ou le reconnaître ; plutôt Mr l’ambassadeur devrait s’interroger sur le degré d’implication et de responsabilité de son pays dans ce carnage qu’à connu l’Est de la RDC lors de son appui engagé et incontesté aux éléments de la rébellion du RCD », indique Laban Kyalangalilwa Kashande.

Pour celui-ci, l’accréditation de Vincent Karega en RDC n’a pas sa raison d’être actuellement, « si en sa qualité d’ambassadeur, il doute de l’implication de son pays de manière implicite ou explicite dans les atrocités qui ont secoué l’est de la RDC« .

Pour rappel, la communauté Nyindu réagissait à une publication d’un Congolais, Benjamin Babunga, historien de son état, critiqué par Vincent Karega, qui a nié et minimisé le massacre de plus de 1000 personnes, à Kasika, par les militaires rwandais.

Martial Bisimwa, depuis Bukavu au Sud-Kivu.