RDC : les Nations Unies préoccupées par la sécurité de Dr Denis Mukwege

RDC : les Nations Unies préoccupées par la sécurité de Dr Denis Mukwege

9 septembre 2020 0 Par Rédaction

« La Mission des Nations Unies en République démocratique du Congo (MONUSCO) reste déterminée à assurer la sécurité du Dr Denis Mukwege, prix Nobel de la Paix 2018, et de la clinique Panzi dans l’est de la RDC », ont affirmé, mardi 8 septembre, les Nations Unies.

« Bien qu’un certain nombre de cas de Covid-19, parmi nos soldats de la paix, aient eu un impact opérationnel, nous avons continué à travailler en étroite collaboration avec le Dr Mukwege, les autorités congolaises et les partenaires internationaux pour veiller à ce que ses besoins en matière de sécurité et ceux de la clinique soient pris en compte de manière efficace et durable », a précisé, dans une déclaration, le porte-parole du Secrétaire général des Nations Unies, Stéphane Dujarric.

Cette déclaration intervient alors que le Dr Mukwege fait l’objet de plusieurs intimidations, de correspondances haineuses et de menaces de mort transmises par les médias sociaux et au cours d’appels téléphoniques adressés à lui et à sa famille.

Selon la Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Michelle Bachelet, qui a demandé le 28 août dernier qu’une enquête sur les auteurs de ces menaces soit menée, ces nouvelles menaces font suite au nouveau plaidoyer du médecin « en faveur de la paix dans l’Est du pays ». Le Dr Denis Mukwege propose la création d’un tribunal pénal international pour la RDC afin de juger « les graves crimes qui y sont commis contre la population civile ».

Selon le porte-parole de l’ONU, veiller aux besoins sécuritaires du Prix Nobel de la paix dans les conditions actuelles « exige que nous continuions à développer une plus grande capacité locale au sein de la police nationale, avec le soutien de la Mission et d’autres acteurs internationaux ». Par ailleurs Dujarric a signalé que la « sécurité personnelle des personnalités congolaises est une responsabilité des autorités », néanmoins la Monusco apporte tout le soutien possible dans la limite de ses moyens.

Le Dr Mukwege, qui a fondé et dirige l’hôpital Panzi à Bukavu, a reçu le prix Nobel de la paix 2018, pour ses décennies de travail au service de milliers de femmes victimes de violences sexuelles dans l’est de la RDC. Il a également vivement dénoncé l’utilisation du viol comme arme de guerre et réclamé une protection accrue des femmes.

Par GK