ONU : Tshisekedi plaide pour une riposte efficace contre les groupes armés en RDC

ONU : Tshisekedi plaide pour une riposte efficace contre les groupes armés en RDC

23 septembre 2020 0 Par Rédaction

Dans son discours à l’occasion de la 75e Assemblée générale de l’ONU, mardi 22 septembre, le président de la République, Félix Tshisekedi a, par visioconférence, émis le souhait de voir la communauté internationale soutenir les efforts que mène la RDC pour combattre et éradiquer les rébellions qui sévissent actuellement en RDC.

Félix Tshisekedi a, à cette occasion, appelé la communauté internationale à sanctionner les réseaux qui soutiennent ces groupes armés. « Nous ne pouvons pas, en effet, arriver à neutraliser les groupes armés sans éradiquer leurs sources d’appui qui ne sont autres que ces réseaux et leurs souteneurs. Je lance un appel à la communauté internationale afin que les sanctions appropriées soient prises contre ceux qui alimentent les rébellions dans mon pays« , a-t-il lancé en substance.

Le Chef de l’État congolais a émis le vœu de voir une collaboration accrue entre les Forces Armées de la RDC et les troupes de la Monusco en vue de protéger la population et restaurer la paix. “En attendant que nous puissions nous convenir sur les contours définitifs de l’avenir de la Monusco sur le territoire national, le vœu de la République démocratique du Congo est de voir pendant cette période de préparation à la sortie, le renforcement de la collaboration sur le terrain au sein des unités de la Monusco et avec les FARDC afin que la puissance de feu attendue pour protéger la population et restaurer la paix, la sécurité et l’autorité complète de l’Etat sur toute l’étendue du territoire national, y compris dans les localités où la présence des groupes armés est encore visible, soit effective”, a indiqué Félix Tshisekedi.

Il a également évoqué les reformes qu’il a entreprises. « J’ai engagé le pays dans des réformes à plusieurs niveaux, dont celui des finances publiques, et de l’amélioration de la bonne gouvernance et la réduction de la pauvreté« , a-t-il fait savoir. Tshisekedi Tshilombo a ensuite plaidé en faveur de l’annulation et l’allègement par les institutions financières et les G20, des dettes des pays pauvres. Selon lui, ceci devra permettre à ces Etats de “sortir effectivement de la crise et à mieux assurer l’après Covid-19”.

Par Bajika Ndeba