L’Afrique et l’Israël veulent relever les défis de la sécurité alimentaire

L’Afrique et l’Israël veulent relever les défis de la sécurité alimentaire

1 octobre 2020 0 Par Rédaction

Le 29 septembre 2020 à Tel Aviv (Israël), IMPROVATE a tenu une conférence, la première du genre, autour de la sécurité alimentaire. L’objectif de l’événement était de connecter les entreprises technologiques israéliennes et les pays africains en vue de s’attaquer à un défi urgent du continent, celui de nourrir une population qui croît rapidement.

Les ministres de l’Agriculture de cinq pays africains : la République démocratique du Congo (RDC), le Kenya, la Tanzanie, l’Éthiopie et le Royaume d’Eswatini (ex Swaziland) ont présenté aux entreprises technologiques israéliennes les défis et les problèmes auxquels leurs pays sont confrontés.

« La sécurité alimentaire présente un défi de taille. C’était déjà le cas avant la COVID-19 et la pandémie n’a fait qu’exacerber ce défi. Nous avons une occasion en or d’utiliser la technologie pour aider les gens, améliorer et sauver des vies, améliorer la qualité de l’agriculture en Afrique et aider le continent à réaliser son potentiel de devenir un producteur majeur d’aliments destinés non seulement aux Africains, mais au monde entier… Un tel scénario serait transformateur, révolutionnaire et serait capable de changer le monde. », a déclaré l’ancien premier ministre du Royaume-Uni et de l’Irlande du Nord, Tony Blair qui a ouvert la conférence.

Plusieurs hautes personnalités et fonctionnaires africains ont participé à la conférence. La délégation de la RDC était représentée par le ministre de l’Agriculture, Joseph Antoine Kasonga Mukuta et son collègue de la Pêche et de l’élevage, Jonathan Bialosuka Wata, ainsi que d’Emmanuel Rwakagara Nzungize, président de l’organisation agricole de la RDC (CIPA).

Au total, dix grandes entreprises israéliennes ont présenté des solutions aux défis soulignés par les représentants des pays africains.

« Se concentrer sur les solutions aux problèmes »

« Aujourd’hui, l’innovation donne lieu au dialogue entre les nations et accentue l’importance de la paix entre les peuples », a estimé Yizhar Shai, ministre israélien de la Science et de la Technologie.

Pour sa part, la fondatrice et présidente d’IMPROVATE, Irina Nevzlin, pense qu’« en temps de crise, les gens ont tendance à se concentrer sur le problème, ses causes et son responsable, mais l’important est de comprendre la source du problème ».

« Nous croyons en la nécessité d’avoir une plateforme qui permet aux dirigeants et aux entreprises de se concentrer sur les solutions aux problèmes. Tel est le rôle d’IMPROVATE : établir des liens entre les gouvernements et les leaders technologiques qui souhaitent trouver des solutions pratiques aux problèmes, afin de se rapprocher d’objectifs communs qui amélioreront de nombreuses vies », a-t-elle expliqué.

Ronit Hasin Hochman, PDG d’IMPROVATE, a fait savoir que « la plateforme mettra en relation les responsables des pays africains qui ont pris part à la conférence avec les dix entreprises technologiques israéliennes qui y ont participé, facilitant le transfert de technologies vers les pays en question ».

IMPROVATE a été créée en septembre 2020, dans le but de rendre l’innovation et la technologie accessibles à tous. Basée à Londres et à Tel-Aviv, IMPROVATE veut aider le monde à progresser grâce à l’innovation. Pour se faire, la plateforme vise à connecter les acteurs du changement technologique, les dirigeants et les décisionnaires, par le biais de conférences internationales, de délégations commerciales et d’accords entre gouvernements et entreprises.

Par Stanislas Ntambwe