Kananga: ouverture ce vendredi du Forum sur la paix entre Lulua et Kuba

Kananga: ouverture ce vendredi du Forum sur la paix entre Lulua et Kuba

9 octobre 2020 0 Par Rédaction

Le forum sur la paix et la réconciliation de deux communautés Lulua (Kasaï-Central) et Kuba (Kasaï) s’est ouvert, ce vendredi 09 octobre 2020 à Kananga (Kasaï Central), avec la participation du vice-ministre de l’Intérieur, Innocent Bokele. L’objectif étant de proposer des solutions en vue de mettre fin au conflit frontalier, d’aucuns redoutent la qualité et l’apport des participants à ce forum. Ce, dans la mesure où les vrais protagonistes n’y sont pas impliqués.

Le coordonnateur du collectif « Diyi dia Kasaï-Central« , Philippe Mukanya s’indigne de constater que les participants de ce forum ne sont pas les résidants de Demba ni de Mweka mais, selon lui, la plupart de participants viennent de Kinshasa. « Quel sera leurs apport après ce forum ?« , s’interroge-t-il.

D’après lui, les organisateurs devraient impliquer les habitants de Mweka et de Demba. Car, avance-t-il, « ce sont eux qui connaissent le début du conflit frontalier et devront par la suite, après ce forum, prendre en compte les recommandations et résolutions qui seront assorties ».

« Normalement, cette conférence devrait concerner essentiellement les habitants du Kasaï-Central et ceux du Kasaï. Mais désolé de constater que la plupart de participants viennent de Kinshasa, ils ne connaissent pas comment les faits ont commencé, ils ne connaissent pas les tenants et les aboutissants. Quel sera leur apport à la paix recherchée au Kasaï Central ?« , a dit Philippe Mukanya lors d’une exclusivité accordée à Mediaplusonline.net.

Même son de cloche du côté de la société civile du Kasaï qui déplore, à son tour, la participation de deux militants Lucha venus de Kinshasa. À en croire la société civile du Kasaï, ces militants Lucha ne devraient pas participer à ce forum.

Il sied de rappeler que ce forum sur la paix et la réconciliation s’ouvre dans un contexte de tensions entre les communautés Kuba (Kasaï) et Lulua (Kasaï-Centre). Ces tensions sont à la base d’un conflit frontalier qui a causé plusieurs morts à Bakuakenga, une localité du territoire de Demba (Kasaï-Central).

Par Fabrice Kabamba, depuis Kananga