Lutte contre la corruption : V. Gerogo propose la nomination d’un procureur spécial général

Lutte contre la corruption : V. Gerogo propose la nomination d’un procureur spécial général

25 novembre 2020 0 Par Rédaction

La proposition de loi organique portant institution organisation et fonctionnement de l’Agence nationale de lutte contre la corruption proposée par la Commission Politique, Administrative, Juridique et Droits Humains a suscité un débat entre les élus , ce mardi 24 novembre 2020.

C’est le cas du sénateur Valentin Gerego, élu de Kinshasa, pour le compte du Mouvement de libération du Congo (MLC) qui estime que la manière dont la commission a procédé à la création d’une nouvelle agence nationale de lutte contre la corruption, nécessiterait un budget consistant qui dépendra de la Présidence de la République.

Pour lui, l’effectif de cet organe va encore augmenter les dépenses de la Présidence de la République tant décriées dans l’opinion. « Nous avons pensé que, dans la mesure où la loi est bonne, il faut plutôt faire un raccourci pour motiver suffisamment les juges qui existent déjà, en leur donnant l’impulsion d’agir pour leur permettre de bien travailler« , a -t-il fait savoir. Le sénateur Gerogo sollicite la nomination d’un Procureur spécial général avec quatre juges qui sont déjà fonctionnaires avec un salaires.

Par ailleurs, pour éviter le poids budgétaire, Valentin Gerogo propose l’augmentation d’une motivation qui permettra à la Justice de travailler pour l’intérêt du peuple congolais. « Au lieu de créer ce genre de structures budgétivores pour rien, il faut attribuer la matière à la fonction qui existe, en lui dotant des moyens. Nous craignons qu’on puisse multiplier des structures pour rien. De préférence, il faut avoir l’essentiel vers lequel gouverner« , a-t-il ajouté.

Par Jackie Ngolela