Des réactions à chaud après le message du président Tshisekedi à la nation

Des réactions à chaud après le message du président Tshisekedi à la nation

15 décembre 2020 0 Par Rédaction

Des réactions n’ont pas tardé à venir après le discours à la Nation du président de la République, Félix Tshisekedi, ce lundi 14 décembre 2020 devant le Parlement réuni en congrès. Le micro baladeur de MédiaPlus a circulé aux couloirs du Palais du peuple pour recueillir à chaud les avis des uns et des autres.

Le député national André Ntumba qui se dit satisfait de la décision du président de la République de mettre fin à la coalition FCC-CACH, affirme que c’était la raison même des consultations initiées par le chef de l’État.

André Ntumba, député national élu de Miabi, au Kasaï Oriental

Pour cet élu de Miabi, dans le Kasaï Oriental, le chef de l’État a bien réagi de se « voiler la face » devant le peuple congolais quand ce dernier a dénoncé « des humiliations » dont il a fait l’objet de par le Front commun pour le Congo (FCC), son allié au pouvoir.

De son côté, le député national Kapoya Bauduin, élu de Kapanga dans la province de Lualaba, note quemalgré les vents et marées, « Félix Tshisekedi est déterminé à poursuivre avec l’appui du peuple congolais dans l’Union sacrée de la Nation« . Il salue « la détermination de Félix Antoine Tshilombo Tshisekedi à poursuivre le combat vers la matérialisation du mot d’ordre « Le peuple d’abord » qui n’est pas en soi un simple solgan mais, une vision, « un mot clé ».

« L’année passée, il avait tracer les grandes orientations qui n’ont pas été réalisées complètement et auxquelless il tient la réalisation. Entant que père de la nation , c’était important que le chef de l’État avoue qu’il a toléré les humiliations, ce n’est pas une faiblesse comme tel, au contraire je trouve que c’est l’honnêteté et la personnalité« , a souligné Baudouin Kapoya .

Une autre réaction en rapport avec le discours du chef de l’État, est du député Justin Somana Mangala qui se dit rassuré par rapport aux différents points soulevés par le chef de l’État dans son adresse.

Le député national, Justin Somana Mangala, élu de Rungu, dans le Haut-Uélé

L’élu du territoire de Rungu, dans le Jaut-Uélé s’est dit ému suite à l’appel du chef de l’État qui leur demande d’être « unis dans sa vision de l’Union sacrée, de la sécurité sur toute l’étendue de la République avec le renforcement d’une armée solide et capable de défendre le pays, en créant une école de guerre en RDC », a-t-il noté.

De son point de vue, « sans sécurité rien ne peut se faire dans une nation; on ne peut espérer à un développement s’il n’y a pas sécurité ».

Le chef de l’État et a appelé les parlementaires à se mettre au travail car, la manne ne tombera plus jamais. »Nous devons nous mettre au travail dans l’unité autour de l’Union sacrée pour que notre pays aille de l’avant », a lancé Justin Somana.

Il estime que l’essentiel maintenant, c’est l’intégration collective à la vision du chef de l’Etat, pour faciliter la réussite de son programme, mais aussi, de mener une politique consacrée uniquement à la conservation de l’intérêt national. 

Toutefois, l’élu de Rungu pense qu’ »il faut rester positif et vigilant, tout en mettant en avant plan le travail afin que le programme du chef de l’État se concrétise comme il le souhaite ». 

Par ailleurs, Somana Mangala fustige des « accusations non fondées » de corruption qui auraient concouru à la déchéance du bureau de l’Assemblée nationale dirigée par Jeanine Mabunda, après avoir perçu de l’argent. « Ces accusations perturbent l’ordre national que veut établir le chef de l’Etat », s’est-il indigné. 

Par Jackie Ngolela