Union sacrée : G. Kyungu et C. Mwando battent le rappel des troupes au Tanganyika

Union sacrée : G. Kyungu et C. Mwando battent le rappel des troupes au Tanganyika

18 avril 2021 0 Par Rédaction

Le Président président de l’Union nationale des fédéralistes du Congo (UNAFEC),, Gabriel Kyungu Wa Kumwanza et le nouveau ministre du Plan, Christian Mwando, tous membres de « Ensemble pour la république », se sont rendus le jeudi 15 avril 2021 à Kalemie (Tanganyika), à la tête d’une forte délégation de l’Union sacrée de la Nation.

L’objectif de la présence de ces deux personnalités politiques à Kalemie, est de sensibiliser et encourager les députés provinciaux qui ont adhéré à la nouvelle dynamique de l’Union sacrée de la Nation, vision portée par le président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi pour la matérialisation de son programme quinquennal.

Gabriel Kyungu Wa Kumwanza est déterminé à asseoir la vision du chef de l’État dans au Tanganyika, une province où le gouverneur Zoé Kabila est soupçonné de ne pas vouloir s’aligner dans la vision du chef de l’État. Selon les tenants de cette thèse, le frère de l’ancien président de la république, Joseph Kabila trônerait à la tête du Tanganyika tel un monarque.

Pour Kyungu Wa Kumwanza dit « Baba Wa Katanga (Ndlr : Père du Katanga) », cette province ne doit pas être considérée comme un royaume d’un individu qui veut freiner l’élan de développement durable.

« Nous avons appris qu’il y a certaines petites difficultés avec vos élus et c’est pourquoi nous sommes venus vous voir. Y a-t-il un roi ici au Congo ou au Tanganyika ? Est-ce que Kalemie devient le royaume de quelqu’un ? Comme le pouvoir est à vous souverain primaire, nous allons tout arranger », a déclaré Gabriel Kyungu, dans un meeting populaire improvisé.

Il sied de noter que, le président de l’Assemblée provinciale du Tanganyika et son adjoint, ont été déchus par un vote organisé le même jeudi 15 avril. 13 députés provinciaux sur les 23 présents dans la salle, ont voté pour la pétition initiée contre le président et le vice-président de l’organe délibérant. Les deux sont reconnus pour leur soutien au gouverneur Zoé Kabila.

Par Thierry Kasongo