RDC: Le Conseil des ministres approuve la requête de M. Mutinga sur la riposte humanitaire d’urgence en Ituri et au Nord-Kivu

RDC: Le Conseil des ministres approuve la requête de M. Mutinga sur la riposte humanitaire d’urgence en Ituri et au Nord-Kivu

9 mai 2021 0 Par Rédaction

Le deuxième Conseil des ministres du Gouvernement Sama Lukonde tenu, vendredi 07 2021 sous la houlette du président de la République, Félix Antoine Tshisekedi, a examiné avec intérêt la requête soumise et défendue par le ministre des Affaires sociales, Actions Humanitaires et Solidarité nationale, Modeste Mutinga. Cette requête porte sur la riposte humanitaire d’urgence pour accompagner l’état de siège dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu. 

Pourquoi une requête en vue d’une riposte humanitaire urgente ?

L’initiative de Modeste Mutinga est un réponse face à la barbarie des hors la loi incrustés dans les provinces du Nord-Kivu et l’Ituri et qui a affecté le cadre de vie de la population civile, obligeant ainsi les milliers des ménages de quitter leurs villages, voire le pays à la recherche de zones sécurisées et cela d’une manière constante.

Selon le patron des Affaires sociales, Actions humanitaires et solidarité nationale, la photographie sur terrain de la situation humanitaire à ce jour est alarmante. En Ituri, près de 1.654.212 personnes sont des déplacées internes tandis qu’au Nord Kivu la situation est très dramatique avec près de 2.277.590 personnes déplacées internes. Malgré cette fragilité de la situation humanitaire, aucune réponse humanitaire d’envergure n’a été fournie par le gouvernement central aux personnes déplacées internes dans les deux provinces concernées par l’Etat d’urgence sécuritaire. Faute d’agir d’urgence et avec dextérité, les populations et communautés de l’Ituri et du Nord-Kivu, risquent de douter de la solidarité nationale du gouvernement de la République et d’autres provinces.

Après débat et délibération, les membres du gouvernement ont approuvé à l’unanimité cette requête jugée réaliste, pertinente et opportune pour la consolidation effective de la solidarité nationale. C’était l’unique dossier examiné puis adopté par le conseil des ministres, vendredi 7 mai 2021.

Il sera ainsi mis en place une commission ad hoc pour la mise en œuvre de cette décision gouvernementale.

Dans la foulée, le ministre des Affaires sociales, Actions humanitaires et solidarité nationale a informé le conseil des ministres sur la situation qui prévaut dans la province de la Tshuapa consécutive aux violences enregistrées ces derniers jours entre les bantous et les pygmées. Pour mettre fin à cette situation dramatique et inquiétante, le Ministre Modeste Mutinga a sollicité l’intervention du gouvernement pour apporter des moyens des subsistances et rapprocher les deux communautés.

Par Stanislas NTAMBWE