Insécurité dans l’Est de la RDC: les députés nationaux lancent un message de soutien aux FARDC et la PNC

Insécurité dans l’Est de la RDC: les députés nationaux lancent un message de soutien aux FARDC et la PNC

11 mai 2021 0 Par Rédaction

Sous la direction de Christophe Mboso N’Kodia, président de l’Assemblée nationale, les députés se sont retrouvés, ce mardi 11 mai 2021, en plénière dans la salle de Congrès du Palais du peuple, pour examiner et voter la proposition de loi modifiant et complétant l’ordonnance-loi n°89-011 du 7 août 1989 portant création de la taxe de promotion de l’industrie ; une initiative du député national Mbuku Laka Boris.

Cette séance devait culminer sur l’examen et le vote de 6 procès-verbaux des séances antérieures. Mais, tout ceci a été précédé de la communication du speaker de la Chambre basse du Parlement qui a annoncé le décès de M. Mukendi, chef de bureau de la documentation de l’Assemblée nationale pour lequel Christophe Mboso a fait observer une minute de silence et présenté des condoléances du bureau au personnel de l’Assemblée nationale et à la famille du défunt.

A propos de l’état de siège, le bureau de l’Assemblée nationale a reçu la demande des députés nationaux regroupés en caucus provinciaux qui voulaient, à leur tour, adresser un message de soutien aux Forces armées et à la Police nationale en opération dans les provinces de l’Est du pays. Et ce, après avoir suivi plusieurs déclarations officielles et publiques du bureau. Au total, 26 déclarations des caucus provinciaux des élus nationaux ont été lues du haut du perchoir.

Dans leur déclaration, les députés du Haut-Katanga ont, par exemple, dit qu’ils soutiennent fermement cette décision salutaire qui va amener la paix et la sécurité dans les provinces de l’Est du pays pour concocter ainsi la cohésion nationale. Les élus du Haut-Katanga soutiennent l’engagement, les efforts des forces armées et insistent sur le paiement des primes aux vaillants combattants qui sont au front.

Les élus du Nord-Kivu se sont, pour leur part, félicité de la décision prise par le président de la République, en tant que commandant suprême des Forces armées et de la Police nationale congolaise, de confier la responsabilité militaire aux gouverneurs de province et aux officiers de haut rang de la PNC.

Seulement, ils estiment que la passation des pouvoirs qui a eu lieu à la tête de provinces le soit aussi pour les mairies, communes, territoires jusqu’aux secteurs. De plus, ces élus ont proposé une contribution à l’effort de guerre à hauteur 500 dollars Us par député et la mobilisation tous azimuts de toutes les provinces à la situation sécurité de l’Est et appelé le gouvernement à s’impliquer davantage pour éviter tout dérapage ainsi que le respect des droits humains durant cette période de l’état de siège.

En plus du soutien sans réserve à la déclaration de l’état de siège dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri, les élus nationaux du Sud-Kivu exigent du gouvernement des mesures nécessaires d’accompagnement et surtout celles à caractère humanitaire en faveur des populations civiles.

Par la voix de leur représentant, Justin Okfungu, élu de Kole, les députés du Sankuru soutiennent « sans réserve » l’état de siège, en tant que province tampon situé au centre du pays. « Depuis que la guerre a éclaté dans l’Est du pays, aucun chef d’Etat n’a décrété l’état de siège. C’est pourquoi le Sankuru salue l’initiative courageuse du président de la République. C’est aussi une façon pour eux d’empêcher que cette guerre ne s’étende jusqu’au Sankuru », a-t-il déclaré en substance.

Par Stanislas NTAMBWE