Dossier 207 millions Usd : l’Intersyndicale de la SCPT demande l’implication de la ministre du Portefeuille

Dossier 207 millions Usd : l’Intersyndicale de la SCPT demande l’implication de la ministre du Portefeuille

31 mai 2021 0 Par Rédaction

La délégation syndicale de la Société congolaise des postes et télécommunication a été reçue, ce lundi 31 mai 2021, par la ministre d’Etat en charge du Portefeuille. Pour le chef de cette délégation syndicale, Armand Osase, l’échange avec la patronne du Portefeuille a tourné sur différents problèmes que connaît cette société.

« Nous venons d’avoir une grande réunion avec Mme la ministre du Portefeuille au cours de laquelle, nous avons abordé plusieurs points. Le premier concerne le dossier 207 millions de dollars. Nous avons toutes les autorisations et il ne reste que le Go-pass pour que l’entreprise recouvre ses droits. Cet argent permettra de payer plus ou moins 2711 retraités ; une grande partie de salaires des travailleurs ; réhabiliter nos ports et chemins de fer au standard international… », a révélé Armand Osase.

Il fait observer que pendant la période de mesures conservatoires prises par le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi, le dossier a été bloqué au niveau de la Présidence de la République. Ce, en dépit de deux grandes réunions tenues avec les experts de la Présidence.

« Maintenant que le Gouvernement est là, nous sommes venus voir la représentante de l’actionnaire unique pour qu’elle soumette le dossier au Conseil de ministres afin que l’entreprise recouvre ses droits. Elle nous a rassuré que le dossier sera bel et bien présenté au Conseil de ministres. Elle nous a aussi confié qu’elle va convoquer une réunion avec les mandataires de la SCPT, le mercredi 02 juin à 8h 11 minutes », a-t-il expliqué.

Le président de l’intersyndicale de la SCPT rapporte que le deuxième dossier pour lequel sa délégation a été voir la ministre du Portefeuille, concerne la « spoliation à grande échelle » de leurs maisons par ceux qu’il qualifie de « dinosaures de l’ancien régime ». « Ils ont spolié et pris injustement des maisons de la société. En tant que représentante de l’actionnaire unique, madame la ministre va prendre des mesures même contre des complices internes », a-t-il poursuivi.

Il a ajouté que le troisième point de leur échange avec la Patronne du Portefeuille concernait le port en eau profonde. Sur cette question, la délégation syndicale de la SCTP a demandé à la ministre de l’introduire auprès du Premier ministre Sama Lukonde. A en croire Armand Osase, leur interlocutrice leur a rassuré que toutes les dispositions seront prises quant à ce. Toutefois, il s’est réservé le droit de dire ce qu’ils ont parlé avec la ministre à propos du conflit qui existe entre les mandataires de la SCTP. Car,  avance-t-il, « c’est dans le pouvoir discrétionnaire du Chef de l’Etat », tout en espérant que les mesures idoines seront prises dans les jours à venir.

Par ailleurs, concernant la question des ports privés, Armand Osase rappelle que lors de la 46ème et de la 52ème réunions des ministres, il a été décidé de la fermeture sans délai, de tous les ports privés. « Malheureusement, les ministres qui ont été chargés n’ont pas respecté le chef de l’Etat. Mais, nous venons de rappeler à la ministre que ces deux grandes décisions soient d’office respectées », a-t-il conclu.

Par Jackie Ngolela