RDC: un rapport interpellateur du Sénat sur la déstabilisation des provinces

RDC: un rapport interpellateur du Sénat sur la déstabilisation des provinces

19 juin 2021 0 Par Rédaction

La situation qui sévit dans plusieurs provinces du pays, marquée par la déstabilisation inquiétante de leurs institutions, a fait l’objet d’un débat houleux, le 15 juin 2021 au Sénat.
Selon ce rapport de la commission des Entités territoriales décentralisées (ETD) du Sénat, sur les 26 provinces que compte la RDC, 16 sont affectées par le vent de déstabilisation qui souffle actuellement sur les institutions provinciales.

La commission EDT que préside le sénateur Évariste Boshab, en sa qualité d’ancien ministre de l’Intérieur et de la Sécurité a, dans son rapport, relevé plusieurs causes dont le « repositionnement politique » des animateurs de gouvernements provinciaux et de certains membres de bureaux des Assemblées provinciales, à la faveur du basculement de la Majorité au Parlement, au profit de l’Union sacrée de la nation.

Le rapport fait également état de l’insuffisance de magistrats en provinces pour traiter les contentieux relatifs au fonctionnement des institutions provinciales. A l’en croire, plusieurs des magistrats affectés en provinces refuseraient tacitement de s’y rendre, au motif qu’ils.n’ont pas reçu les frais d’installation pour se rendre à leurs lieux d’affectation.

En outre, indique encore le rapport, les quelques magistrats qui acceptent d’aller prester en provinces feraient un.travail souvent remis en cause, en ce qui concerne l’impartialité dans les jugements rendus. Cet environnement est de nature à tirer vers le.bas l’élan de développement des provinces. De surcroît, les provinces issues du démembrement, selon la commission ETD, sont également confrontées à un.manque criant d’infrastructures de base. Ici, la situation est jugée encore plus dramatique qu’ailleurs.

Dans le débat qui s’en est suivi au cours de la plénière, certains sénateurs ont déploré le silence de la haute hiérarchie du pays face au blocage dans lequel se retrouvent aujourd’hui plusieurs provinces. Le sénateur Tshikez Diemo, élu de Lualaba, a fustigé le fait que le Gouverneur de cette province soit toujours bloqué à Kinshasa, sur ordre du Ministère de l’intérieur, alors que son bilan à la tète du Lualaba est largement positif, a-t-il affirmé

 » On a l’impression.que le Gouvernement laisse pourrir la situation en provinces », a fait remarquer le sénateur Tshikez Diemo. L’élu du Lualaba est allé jusqu’à exhorter le Sénat à « s’assumer », afin de mettre un terme au désordre qui règne à la tête de plusieurs provinces du pays.

Des missions de contrôle bientôt en.provinces

Dans son.rapport, la commission.ETD a soutenu la.décision du Bureau de la Chambre haute, consistant à envoyer des missions de contrôle du Sénat dans les provinces. Elle a également approuvé la proposition du Bureau de voir ces missions de contrôle être constituées de sénateurs non originaires.

Avant de clore le débat sur cet important rapport, le président du Sénat, Modeste Bahati Lukwebo, a vivement condamné la cacophonie qui règne actuellement à la tète de plusieurs
provinces. Le speaker de la Chambre Haute du Parlement a saisi cette occasion pour exhorter les sénateurs à prendre des initiatives en vue de faire modifier la loi sur la libre administration des provinces. Le Président du Sénat est allé jusqu’à se demander s’il.ne serait pas bon que la RDC revienne à la territoriale de non originaires, comme on l’a connu sous le régime Mobutu.

La qualité du travail réalisé par la commission ETD a été saluée par le. président du Sénat et par la.plénière qui l’a adopté formellement, moyennant les amendements apportés.

Par Stanislas NTAMBWE