RDC: Le ministre de la Pêche sollicite auprès de la BAD le financement de la finalisation du projet LEAF 2 pour permettre le début de la 3ème phase

RDC: Le ministre de la Pêche sollicite auprès de la BAD le financement de la finalisation du projet LEAF 2 pour permettre le début de la 3ème phase

13 juillet 2021 1 Par Rédaction

Soucieux d’améliorer les conditions de travail dans le secteur de Pêche et Elevage, le ministre de tutelle Adrien Bokele Djema, a reçu ce mardi 13 juillet 2021 dans son cabinet de travail, le Directeur général adjoint pour l’Afrique centrale et représentant pays de la Banque africaine de Développement (Bad) en République démocratique du Congo, Salomana KONE.

C’était l’occasion pour le patron de pêche et élevage de solliciter l’implication personnel du représentant de la BAD en RDC, suite au blocage de décaissement de fond que le projet LEAF2 a connu, selon la doléance du coordonnateur national de ce projet pour achever la phase2, le 30 décembre 2021 et lancer la troisième phase l’année prochaine.

Salomana KONE, représentant pays de la BAD en RDC, a reconnu que la pêche et Elevage sont des secteurs stratégiques en matière du développement de création d’emplois et même de la transformation économique dans la stratégie de l’industrialisation que la RDC est déterminée d’accélérer .

 » Nous intervenons dans l’un des secteurs à travers un projet qui va s’achever bientôt. C’est un projet intégré de pêcherie de gestion des ressources dans les lacs Eduard et Albert« , a-t-il précisé .

Au cours de ces échanges, les deux personnalités ont discuté aussi sur les perspectives de renforcement de collaboration entre la BAD et le Ministère de Pêche et Elevage pour répondre aux défis de la transformation économique et industrialisation en vue de la création d’emplois.

A l’issue de son entretien avec le numéro 1 de la pêche et élevage, le représentant pays de la BAD s’est dit satisfait de la nouvelle politique mise en place par le gouvernement congolais de l’industrialisation dans le secteur pour accélérer la transformation économique. Car, la problématique de l’emploi se pose surtout dans cette période de la pandémie de Covid-19 qui a frappé toute l’économie d’Afrique

 » Nous ne pouvons pas le résoudre sans transformer rapidement nos économies. Surtout nos économies viennent d’être frappées par la Covid-19 et il est question de relancer mieux nos économies et toucher la vraie problématique qui est la diversification, création de l’emploi et autres, » a-t-il conclu .

Par Jackie Ngolela