F. Tshisekedi lance les travaux de construction du poste de 220 kv de Kinsuka

F. Tshisekedi lance les travaux de construction du poste de 220 kv de Kinsuka

28 juillet 2021 0 Par Rédaction

Il est sur plusieurs fronts dans l’optique de remettre la RDC sur le rail. Le chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, a procédé, mardi 27 juillet à Kinsuka dans la commune de Mont-Ngafula, à la pose de la première pierre pour la construction du poste 220 kilovolts de Kinsuka et réseaux de distribution associés de Kinshasa.

Il s’agit du projet complémentaire de la centrale hydroélectrique de Zongo II, premier réseau de distribution automatisé en RDC et poste stratégique dans l’interconnexion régionale Kinshasa/ Brazzaville.

Pour le ministre des Ressources hydrauliques et Electricité, ce projet a connu beaucoup de difficultés et failli tomber en désuétude. Il n’a été sauvé de justesse que par la seule volonté du chef de l’État, Félix-Antoine Tshisekedi, saluant en passant l’excellence des relations sino-congolaises.

Dans la série d’allocutions, M.  Ebma Ablavi, conseiller principal du chef de l’État au collège des Mines et Energie, a rappelé certaines réalisations du chef de l’État dans le domaine de l’énergie électrique, à savoir l’organisation, en 2019 à Matadi, du Forum sur l’énergie électrique, la signature d’accord RDC-General Electric, la mise sur pied du Fonds Mwinda pour l’électrification des milieux ruraux et péri-urbains, la réhabilitation des centrales hydroélectriques d’Inga I et II et la reprise de la construction des centrales hydroélectriques de Katende et de Kakobola. De tous ces efforts du chef de l’État, le taux de desserte en énergie électrique en RDC est passé de 11 à 13%. Ce qui conforte, notamment, le travail de la SNEL. Son directeur général l’a dit.

Pour Jean-Bosco Kayombo, Dg de SNEL, la pose de la première pierre de la construction de cet ouvrage est la matérialisation de la vision du chef de l’État pour l’émergence du pays, à savoir aucun développement n’est possible sans l’électricité.

D’après le représentant de Shanghai Electric, l’entreprise qui réalise ce projet, l’ouvrage qui sera réalisé est l’un des plus grands pro- jets de la coopération sino-congolaise.

Pour lui, son entreprise a toujours tenu à ses engagements en assurant la sécurité et la qualité de ses travaux et par le respect de livrer les ouvrages dans le délai convenu. Les objectifs et les normes de gestion de ce projet consistent à doter la SNEL d’un réseau de distribution automatisé dans la zone de Kinsuka et autour; accroître la disponibilité en électricité dans la ville de Kinshasa ; remédier à certaines lacunes en ce qui concerne l’approvisionnement en électricité ; augmenter le niveau de couverture électrique dans tout le pays et augmenter les revenus de la SNEL grâce au projet complémentaire de la centrale hydroélectrique de Zongo II

La réalisation de ce projet va permettre d’apporter à la ville de Kinshasa 150 MW (+27%) sur la pointe de la capitale, avec pour conséquence la réduction de 21% sur le délestage ; l’accroissement de 42 000 clients (+10%) à l’instant initial de mise en service des installations, à savoir une augmentation de 150.000 ménages électrifiés (+13%) et l’amélioration du taux d’accès à l’électricité qui passera de 53% à 60%. à l’installation des compteurs prépayés.

La réalisation de ce projet va permettre d’apporter dans la ville de Kinshasa 150 MW (+27%) sur la pointe de la ville, avec pour conséquence la réduction de 21% sur le délestage ; l’accroissement de 42000 clients (+10%) à l’instant initial de mise en service des installations, à savoir une augmentation de 150. 000 ménages électrifiés (+13%) et l’amélioration du taux d’accès à l’électricité qui passera de 53% à 60%. La construction de cet ouvrage a été financée par Exim Bank of Chine et la SNEL. La durée des travaux est de 24 mois.

Par R7/ LP.