RDC : le ministre de la Pêche préoccupé par l’arrestation de 25 pêcheurs congolais en Ouganda

RDC : le ministre de la Pêche préoccupé par l’arrestation de 25 pêcheurs congolais en Ouganda

28 juillet 2021 0 Par Rédaction

Au moins 25 pêcheurs congolais ont été arrêtés par la marine Ougandaise à sur le lac Edouard, à KasidiI-port dans la province du Nord-Kivu. Très préoccupé par cette situation, le ministre congolais de la Pêche et Elevage Adrien Bokele Djema s’est entretenu, mardi 27 juillet 2021 dans son cabinet de travail, avec James Mbahimba, ambassadeur de l’Ouganda en RDC.

L’ambassadeur de l’Ouganda en RDC Congo, James Mbahimba

Le patron de la Pêche et Elevage a présenté ses inquiétudes au représentant de la République Ougandaise en République démocratique du Congo (RDC) au sujet des arrestations devenues monnaie courante sur les lacs Albert et Edouard.

Trois points étaient au menu des échanges entre les deux personnalités pour examiner la possibilité d’y mettre fin, étant donné que les deux pays partagent l’espace maritime commun. Il s’agit notamment, du protocole d’accord qui existe entre les deux pays sur la gestion des eaux et lacs Edouard et Albert , l’arrestation des pêcheurs congolais en Ouganda et la confiscation ds matériels de pêche.

Pour mettre fin à cette pratique malsaine, les deux personnalités ce sont mis d’accord compte tenu des liens d’amitié et de coopération dans le secteur de la pêche. Et conscients que la pêche relève de la survie de deux peuples, Adrien Bokele et James Mbahimba optent pour le dialogue.

« L’Ouganda a les mêmes plaintes mais étant donné que l’ambassade a été invitée, nous devons faciliter les choses pour avoir des solutions. Nous nous sommes mis d’accord sur la voie à suivre. Nous tiendrons une réunion en interne à Kampala, et il tiendra une autre à Kinshasa. Ensuite, les deux parties se rencontreront le plutôt possible afin de voir comment libérer les pêcheurs arrêtés ainsi que les matériels confisqués« , a lâché le diplomate Ougandais au sortir de cette audience.

Rappelons que, ces pêcheurs congolais ont été arrêtés le 16 juillet dernier par la marine Ougandaise avec leurs matériels de pêche dans le KASIDI-PORT, au Nord-Kivu, à la frontière entre la RDC et l’Ouganda.

Les pêcheurs congolais seraient accusés d’avoir exercé des activités de pêche dans les eaux territoriales ougandaises, alors que la frontière maritime entre les deux pays n’est pas clairement délimitée.

Par Jackie Ngolela