Les Etats-Unis saluent les efforts de la RDC dans la lutte contre la traite des personnes

Les Etats-Unis saluent les efforts de la RDC dans la lutte contre la traite des personnes

2 août 2021 0 Par Rédaction

De la zone rouge à la zone orange, des progrès réalisés par la RDC dans la lutte contre la traite des personnes ne passent pas inaperçus aux yeux de ses partenaires potentiels dont les Etats-Unis d’Amérique. La zone orange est le stade intermédiaire qui balise la voie pour la coopération et les investissements au pays. 

A l’occasion de la Journée mondiale pour la dignité des victimes de la traite des personnes célébrée, vendredi 30 juillet 2021, la coordonnatrice de l’APLTP, Maître Cécile Rebecca Meta Kasanda, a fait un état des lieux de la traite des personnes en République démocratique du Congo depuis la création de cette agence attachée à la Présidence de la République et dont elle a le privilège de diriger.

« Le pays est doté d’un plan stratégique (2020-2024); la stratégie d’intervention est bien définie et les activités à mener sont planifiées pendant 5 ans. Le pays a un projet de loi qui va être votée d’ici la fin de l’année. Le pays a quitté la zone rouge et se trouve à la zone orange, c’est la zone intermédiaire qui nous ouvre la porte de coopération et des investissements », a expliqué Cécile Rebecca Meta Kasanda.

Ces efforts ont permis à la RDC d’intégrer le système de base des données de la SADC, de créer sa propre base des données et disposer des formulaires de collecte des données relatives à la traites des êtres humains.

Nécessité d’une loi dissuasive contre la traite des personnes

Les Etats-Unis d’Amérique se disent être fiers des avancées significatives de l’APLTP et l’Organisation internationale de migration (OMI) dans cette lutte. C’est ce qu’a affirmé Marion Ekpuk, chef de missions adjointe de l’Ambassade des Etats-Unis d’Amérique en RDC. « Les Etats-Unis sont fiers de ce partenariat en vue de créer un environnement beaucoup plus pacifique et prospère en RDC. Un environnement dans lequel chaque personne vit en sécurité et a la chance de réaliser le potentiel humain », a-t-elle déclaré à l’occasion de la célébration de la journée mondiale de la traite des personnes.

Pour les Etats-Unis, « nous devons continuer à plaider pour l’obtention au Parlement, d’une législation plus forte contre la traite des personnes ». A ce sujet, il y a lieu de souligner qu’un projet de loi spéciale contre la traite des personnes a été déposé, l’an dernier, à l’Assemblée nationale et attend son examen et adoption, en vue de sa promulgation par le Président de la République. « Ce projet de loi va être voté d’ici la fin de l’année en cours », a affirmé Cécile Rébeca Meta.

« Nous allons continuer à faire le plaidoyer pour les politiques claires dans l’application de la loi ; pour les programmes plus solides de soutien aux victimes de la traite », a martelé pour sa part, la cheffe de missions adjointe à l’Ambassade américaine en RDC.

Appel à l’unité des efforts

En outre, les Etats-Unis exhortent la RDC pour une meilleure coordination entre différents acteurs qui travaillent sur l’élimination de la traite des personnes. Tout en espérant voir la création d’un groupe de travail qui se réunira régulièrement pour une conjugaison des efforts.

Il sied de rappeler que l’APLTP a lancé, mercredi 28 juillet 2021, la campagne de sensibilisation de la population à la prévention et au danger de la traite des personnes. Pour ce faire, l’agence prévoit une série d’activités qui s’étendent sur une durée d’un mois et cela, sur toute l’étendue du territoire national.

« La voix des victimes nous guide », est le thème retenu cette année pour célébrer la journée mondiale pour la dignité des victimes de la traite des personnes sur le plan international. Et sur le plan national, le thème est : « Victimes de la traite des personnes en RDC, priorité de notre combat ».

Par Stanislas NTAMBWE