Après Beni, M. Mutinga poursuit l’assistance humanitaire en faveur des déplacés à Butembo

Après Beni, M. Mutinga poursuit l’assistance humanitaire en faveur des déplacés à Butembo

20 août 2021 0 Par Rédaction

Après l’étable de Beni, le ministre des Affaires sociales, Actions humanitaires et Solidarité nationale, Modeste Mutinga a procédé, jeudi 19 août 2021, à la remise d’une assistance humanitaire destinée aux déplacées internes dans la ville de Butembo, dans le Grand Nord de la Province du Nord-Kivu.

Un camion des vivres et biens non alimentaires destinés aux déplacés internes de Butembo (Photo: Raymond Luneko)

Modeste Mutinga s’est fait accompagner du Maire militaire de la ville de Butembo, du Commissaire supérieur Mowa Baeke Felly-Roger et des députés nationaux élus de Beni-Butembo pour visiter quasiment tous les sites des déplacés internes ainsi que les centres hospitaliers de Butembo.

L’hôpital Matanda, le Centre hospitalier de l’Eglise Anglican, les sites de Vulumbi et Katwa, la cathédrale de Butembo, l’hôpital de référence de Kitatumba ainsi que l’évêché ont été visités par Modeste Mutinga. Dans tous ces sites, il a transmis un message de réconfort moral et apporté l’assistance humanitaire d’urgence du gouvernementale aux déplacés internes de Butembo. Cette assistance est constituée de médicaments, des sacs de riz, farines de froment, de sel, de matelas, de bidons et des tôles.

Le ministre des Affaires sociales, Modeste Mutinga, remet symboliquement le don du Gouvernement aux déplacés à Butembo (Photo: Raymond Luuneko)

Pour ce membre du Gouvernement central, « les autorités de la République démocratique du Congo sont déterminées à ramener la paix dans la ville de Butembo ainsi que ses environs », a rassuré le ministre Mutinga. « Le Président de la République et le Premier Ministre mettent toutes les batteries en marche pour que tous les déplacés internes puissent regagner leurs milieux d’origine ainsi que leurs activités champêtres », a-t-il renchéri.

A l’hôpital général de référence de Katwa, propriété de l’Eglise du Christ au Congo, le Ministre des Affaires sociales a remis un lot important des médicaments aux responsables de cet établissement médical. Cette aide devra permettre d’assister les déplacés internes et les blessés de guerre qui se comptent par centaine dans cette institution hospitalière où l’intervention du gouvernement central tombe à point nommé. La prise en charge médicale des malades posait déjà un problème, selon les responsables de l’Hôpital de Katwa.

Modeste Mutinga s’est ensuite rendu au Centre hospitalier Masiki de l’Eglise anglicane du Congo, pour y apporter un autre lot de médicaments pour des premiers soins. Très satisfaits, les autorités ecclésiastiques ont dit leur reconnaissance au Ministre Modeste Mutinga pour ce geste de cœur posé en faveur des plus démunis.

Ambiance similaire à la Paroisse cathédrale Mater Ecclesiae, du diocèse de Butembo où l’on pouvait observer des femmes meurtries, des jeunes filles et des enfants qui scandaient des chants d’espoir et de bienvenue au patron des Affaires sociales dans leur site. Écœuré, par la souffrance imposée injustement par les forces négatives à cette population innocente, Modeste Mutinga, en bon père de famille, leur a apporté une assistance suffisante en vivres et non-vivres.

Une assistance qui rassure !

Dans tous les sites des déplacés visités à Butembo, en passant par les hôpitaux et centres hospitaliers jusqu’au siège de l’évêché de cette ville, tous les bénéficiaires ont invité le Ministre Modeste Mutinga à faire parvenir leur cri de détresse au Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi et au Premier ministre Sama Lukonde, pour le retour d’une paix durable dans le Grand Nord du Nord-Kivu.

De son côté, Modeste Mutinga leur a rassuré l’implication du Gouvernement congolais qui, selon lui, « ne les abandonnera pas et mettra tous les moyens logistiques conséquents, à la disposition des Forces armées pour qu’elles traquent les rebelles des ADF jusqu’à leur dernier retranchement ». « Je suis arrivé à Butembo pour vous apporter un message de réconfort moral et d’espoir. Soyez-en rassurés que, nous vous portons dans nos cœurs », a-t-il conclu.

Par Stanislas NTAMBWE