La RDC se dote d’un réseau fibre optique de 620 Km sur l’axe Muanda-Kinshasa

La RDC se dote d’un réseau fibre optique de 620 Km sur l’axe Muanda-Kinshasa

25 août 2021 0 Par Rédaction

Dans le cadre de la mission d’appui à la mise en œuvre du projet Central african backbone (CAB5), la  Société congolaise de fibre optique (SOCOF SA) a procédé à la réception opérationnelle, le lundi 23 aout 2021, du réseau de fibre optique long de 620 km, sur l’axe Muanda-Kinshasa.

La cérémonie s’est déroulée à la Gare centrale de Kinshasa, en présence de Mr Tony Kabuswe Munongo, Conseiller principal en charge des Postes, Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (PT-NTIC) du Premier ministre, du ministre des PT-NTIC, Augustin Kibassa Maliba et de sa collègue du Portefeuille, Adèle Kahinda.

Selon le Directeur général de la Société congolaise de fibre optique, la réception officielle du réseau fibre optique du tronçon Muanda-Kinshasa, témoigne de la mise en œuvre du programme du Gouvernement Sama Lukonde dans son 9ème pilier, axe 40, centré sur la mise en œuvre du Plan national du numérique.

Ici, le gouvernement entend finaliser l’utilisation du réseau de base (Backbone) à fibre optique en vue d’augmenter le taux de pénétration de NTIC et de diminuer le coût de la communication.

Un réseau de 620 Km

Pour le président du Conseil d’administration de la SOCOF, la République démocratique du Congo est dotée de 620 Km d’un réseau de fibre optique grâce aux capacités managériales de sa société.

« Grâce à la collaboration du Gouvernement de la République avec son partenaire la Banque mondiale, dans le cadre du projet CAB5, notre pays vient d’être doté d’un réseau de fibre optique sur l’axe Muanda-Kinshasa, long de 620 Km et construit selon les normes et standards internationaux en la matière. Ce, grâce aux capacités managériales et à l’expertise de la Direction générale de la SOCOF SA, combinés à un savoir-faire de la Société TAIHAN FIBER OPTICS et son sous-traitant, la société BUROTOP, sous la supervision du bureau de contrôle assurée par la firme JIDCOM», a dit le PCA de la SOCOF.

De son côté, le ministre des PT-NTIC a remercié le DG de la SOCOF pour des avancées significatives constatées. Saluant ce partenariat avec la Banque mondiale, Augustin Kibassa souhaite qu’il y ait un bon prestataire pour exploiter cette fibre optique.

« Pour nous, c’est vraiment un must, et ça fait partie des exemples. C’est-à-dire, les prochaines fibres devraient au moins avoir le même standard que la fibre de la SOCOF. Nous remercions sincèrement l’équipe dirigeante de la SOCOF pour le bon travail qu’ils ont eu à faire et bien entendu, la Banque mondiale pour son financement », a dit le Ministre Kibassa Maliba.

Et d’ajouter, « nous devons travailler avec madame la Ministre d’Etat, Ministre du portefeuille, et le Ministre des finances pour que dans le timing qui nous reste, normalement le 30 septembre. Avant ce timing, que nous puissions avoir l’exploitant. Je pense que les choses sont très avancées. Il y a eu un travail qui a été déjà amorcé par la SOCOF et nous sommes vraiment en phase de finalisation. Donc, il y aura effectivement quelqu’un, en tout cas un prestataire qui viendrait exploiter cette fibre ».

Un réseau stratégique

Ce réseau est déployé de Matadi à Kinshasa, sur l’emprise ferroviaire de la SCTP (Société Congolaise des Transports et des Ports), société partenaire à la SOCOF SA ; et de Muanda à Matadi, sur la RN1.

Ce réseau de fibre optique, sur l’axe Muanda-Kinshasa, est stratégique car, il permet au pays d’être connecté aux voies de transmission internationale à partir de l’océan Atlantique à Muanda. Il constitue donc une sécurisation pour le pays d’avoir accès à internet haut débit et aux capacités internationales.

Ce réseau appartenant au Gouvernement à travers la SOCOF SA, sera exploité en « open access » grâce à un contrat de partenariat public-privé qui sera signé par la SOCOF SA et un opérateur privé qui sera recruté sur la base d’un appel d’offre international, conformément aux procédures de passation des marchés publics, selon le Ministère des PTNTIC.

La réception opérationnelle du réseau de fibre optique sur l’axe Muanda-Kinshasa cadre avec l’objectif du programme gouvernemental (Action 189) qui consiste à poursuivre la mise en œuvre du projet CAB5 (Programme Régional des réseaux de télécommunication haut débit en Afrique Centrale).

Par Stanislas NTAMBWE