Kasaï : Tshikapa et Ilebo dotés de centres d’alvinage

Kasaï : Tshikapa et Ilebo dotés de centres d’alvinage

1 septembre 2021 0 Par Rédaction

En attendant la réhabilitation totale des eaux des rivières Tshikapa et Kasaï, frappées par la pollution, la population de Tshikapa et celle d’Ilebo bénéficient des centres d’alevinage pour l’exploitation de l’aquaculture dans la province du Kasaï.

Le ministre de la Pêche et Élevage, Adrien Bokele Djema, a atterri dans la soirée de mardi 31 août 2021, à l’aéroport national de Tshikapa, chef-lieu de la province du Kasaï.

Aussitôt arrivé, le patron de la Pêche et Elevage a dévoilé l’agenda de son séjour à la presse locale qui prévoit l’installation d’un centre alevinage àTshikapa ville et en territoire d’ilebo. L’objectif visé est d’augmenter la production d’Aquaculture au Kasaï pour remédier à la mortalité des poissons due à la pollution des rivières Tshikapa et Kasaï dont est dépendante de l’économie de la province.

Pour Adrien Bokele, il est dangereux à ce jour, que la population consomme les poissons de ces rivières. D’où, il fallait trouver une solution palliative en attendant que la situation redevienne normale.

« Nous sommes arrivés avec les autres membres du Gouvernement pour apporter les solutions aux problèmes qui se posent dans le vécu quotidien de la population. Vous savez que la population du Kasaï vit actuellement de la pêche. Avec la pollution des eaux, il s’est posé un problème que tout le monde connaît. On a trouvé les poissons morts par asphyxie. Nous avons compris qu’avec cette situation là, il n’était vraiment pas indiqué que la population mange les poissons de ces rivières. Que ça soit en terme d’eau, poissons et autres animaux aquatiques. Aujourd’hui nous sommes heureux de voir que les eaux sont redevenues normale », a-t-il souligné

Il sied de signaler que, c’est dans le cadre d’une mission humanitaire effectuée par la délégation gouvernementale conduite par François Rubota, ministre du Développement rural ainsi que celui de Affaires sociales, Modeste Mutinga, que le patron de la Pêche et Elevage va installer un centre d’alevinage afin permettre la croissance de la production de l’aquaculture pour que la population mange réellement les poissons.

Par Jackie Ngolela