Kasaï : les humanitaires invités à s’impliquer dans la prise en charge des victimes de la pollution des eaux

Kasaï : les humanitaires invités à s’impliquer dans la prise en charge des victimes de la pollution des eaux

3 septembre 2021 0 Par Rédaction

Le ministre des Affaires sociales, Actions humanitaires et Solidarité nationale, Modeste Mutinga Mutuishayi a, au nom du Premier-ministre, invité les humanitaires en poste à Tshikapa, à s’impliquer résolument pour sauver des vies exposées à la pollution des rivières Kasaï et Tshikapa, principales sources d’approvisionnement pour les populations de la province du Kasaï.

A en croire Modeste Mutinga, le Gouvernement Congolais apporte une forte cargaison des vivres et non vivres constitués de « produits pharmaceutiques (pour purifier l’eau en vue d’une bonne prise en charge des cas de maladies hydriques) ; des sacs des riz ; de semoules de maïs ; de sel ; des casseroles ; des gobelets : des bidons ; de poissons salés, d’huile et des boites de conserve ».

Pour permettre à ses techniciens de mener des interventions ciblées et coordonnées sur terrain, le gouvernement congolais nécessite un accompagnement urgent de la part des humanitaires. Car, ces derniers possèdent des données pertinentes et indispensables de terrain à même de favoriser une prise en charge qualitative et holistique des victimes de la pollution des eaux. De leur côté, les humanitaires ont salué la vision du ministre Mutinga, avant de lui rassurer un accompagnement sans faille. 

En outre, les humanitaires ont proposé notamment, la possibilité d’entrevoir l’acheminement des médicaments pour la purification des eaux destinées à la cuisson et à la consommation ; la construction des forages. Mais, les humanitaires craignent que la distribution des vivres et non-vivres apportés par le Gouvernement central ne devienne par la suite, la cause d’une nouvelle crise entre les populations victimes et les autorités commises à cette tâche. Ils ont attiré l’attention du ministre sur cet aspect.

En présence du Gouverneur a.i du Kasaï, Gaston Nkole Tshimuanga et du ministre provincial en charge des Actions humanitaires, Jean Kabamba Mukinayi, Modeste Mutinga a rassuré tous les humanitaires présents à cette rencontre que les dispositions pertinentes sont prises en amont tout comme en aval pour que tout se passe très bien. Tout en prenant en compte toutes les suggestions de ses hôtes, le ministre Mutinga leur a promis de les soumettre au Conseil des ministres pour des solutions urgentes  éventuelles.

Après ses échanges avec les humanitaires, le ministre des Affaires sociales a rencontré les personnes vivant avec handicap pour un réconfort moral. Cette catégorie de personnes a, par le biais du président de leur coordination, présenté au ministre les problèmes auxquels ils sont confrontés. En l’occurrence, l’absence des sites d’hébergement, l’inexistence des subsides, le manque des béquilles et/ou des chaises roulantes et autres, etc.           

De son côté, Modeste Mutinga leur a rassuré que le Gouvernement central, avec la participation du Gouvernement provincial, mettra à leur disposition un terrain pour y ériger des sites d’hébergement. Il a ensuite  offert sur le champ, près de 100 sacs de ciment pour le démarrage des travaux dans les prochains jours. Dans la foulée, Modeste Mutinga a également fait à ses interlocuteurs une promesse ferme d’offrir aux enfants handicapés, présents dans la salle, des béquilles pour une mobilité rassurante.

Très émus par toutes ses promesses fermes, le président des personnes vivant avec handicap a tenu à remercier le ministre Mutinga. « Vous êtes la première personnalité à la tête du Ministère des Affaires sociales qui donne réellement de la valeur aux personnes vivant avec handicap et vous en remercions. Vous le faites avec votre cœur et soyez en rassuré, Excellence Monsieur le Ministre que, nous aussi à notre tour, nous vous soutiendrons avec notre cœur et notre dévouement », a-t-il déclaré au nom de ses pairs.

Par Stanislas NTAMBWE