La conclusion du Programme RDC-FMI au centre des échanges entre Nicolas Kazadi et Roger Denzer

La conclusion du Programme RDC-FMI au centre des échanges entre Nicolas Kazadi et Roger Denzer

24 septembre 2021 0 Par Rédaction

Les enjeux du Programme économique conclu entre le Gouvernement congolais et le Fonds monétaire international (FMI) ont fait l’objet des échanges, le jeudi 23 septembre 2021, entre l’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la Suisse en République démocratique du Congo, Roger Denzer et le ministre des Finances, Nicolas Kazadi.

Ce programme s’inscrit dans les priorités programmatiques et vise à maintenir la stabilité macroéconomique en vue de placer la RDC sur la voie d’une croissance durable et inclusive, centrée sur l’amélioration du capital humain et sur une gouvernance solide.

Pour Roger Denzer, le programme triennal conclu entre la RDC et le FMI fera en sorte que les réformes attendues du gouvernement congolais, à moyen terme, puissent porter principalement sur l’accroissement de la mobilisation des recettes intérieures, la promotion des investissements notamment par le secteur privé pour favoriser une croissance durable et créatrice d’emplois, l’amélioration de la gouvernance et le renforcement du cadre de la politique monétaire. Au regard des objectifs de ce programme, les retombées seront indiscutablement bénéfiques pour tous les congolais.

Tout en félicitant le gouvernement congolais grâce aux efforts tangibles qui visent le développement pour le bien-être social, le diplomate suisse a réitéré la détermination de son pays à accompagner la RDC à travers les opportunités d’investissements dont elle dispose pour la création des entreprises.

« Prendre des risques en RDC »

Les ambitions de la Suisse sont limpides, elles mettent en exergue des investissements sérieux, particulièrement dans le secteur privé pour l’épanouissement des générations futures. A ce sujet, l’ambassadeur a clairement évoqué la volonté exprimée des entreprises suisses à prendre des risques en RDC, qui est pour lui « un pays d’avenir si les leaders politiques continuent à fournir des efforts réels comme cela se fait actuellement sous la houlette du président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo ».

Par ailleurs, Roger Denzer et Nicolas Kazadi ont échangé sur la décentralisation qui nécessite une bonne implémentation en vue de permettre à toutes les entités, même celles les plus reculées du pays, à s’immerger dans la vision du progrès.

Pour rappel, la Suisse a toujours soutenu les efforts de développement de la RDC surtout au travers de sa coopération centrée dans les provinces du Nord-Kivu et du Sud-Kivu. Mais, il y a de plus en plus de volonté d’étendre ladite coopération dans d’autres provinces pour plus d’efficacité.

Par ailleurs, l’ambassadeur suisse a salué avec joie le travail abattu par l’Inspection générale des finances. Pour lui, il faut poursuivre ces efforts et continuer à faire des investigations pour recréer la transparence. « Le travail fait par l’IGF contribue à lutter contre les antivaleurs pour une gestion plus rationnelle des dépenses publiques », a affirmé Roger Denzer.

Par Stanislas NTAMBWE