Mongala : Le Gouvernement au chevet des victimes du naufrage à Bumba

Mongala : Le Gouvernement au chevet des victimes du naufrage à Bumba

18 octobre 2021 0 Par Rédaction

Visiblement très affectés par la disparition brutale des congolais, lors du naufrage intervenu dans le groupement Bopoto, village Engengele (Mongala), les membres du Gouvernement central se sont rendus jusqu’au cimetière où ces compatriotes ont été enterrés par les jeunes volontaires et les humanitaires. Près de 74 corps ont été repêchés et 74 personnes rescapées.

Le ministre des Affaires sociales, Actions humanitaires et Solidarité nationale, Modeste Mutinga, affecté par la disparition tragique de ses compatriotes, a déposé personnellement sa gerbe de fleurs et a prié pour le repos éternel des âmes des décédés. Ce, avant de remercier tous les volontaires qui ont travaillé nuitamment pour repêcher les corps.

« Vous avez fait ce travail dur et pénible, non pas parce que vous vous attendiez à recevoir quelque chose du Gouvernement congolais mais, parce que ce sont vos frères qui étaient en difficultés. Rien que pour cet acte de générosité et d’amour en vers les décédés, l’Etat Congolais vous est reconnaissant » a lâché Modeste Mutinga, après avoir déposé sa gerbe de fleurs.

Accompagné du Vice-Premier ministre en charge de la Fonction Publique, Jean-Pierre Lihau et du Vice-ministre du Budget, Elysée Bokumania, le patron des Affaires sociales a affirmé que toutes les familles qui ont perdu les leurs seront indemnisées par le Gouvernement congolais.  Il a échangé avec les autorités locales du territoire de Bumba pour s’enquérir de la situation qui a causé ce naufrage dans le village Engengele.

Modeste Mutinga a résolu de descendre jusqu’au lieu où les victimes du naufrage ont été inhumés pour leur rendre un dernier hommage. Portant sa casquette et son gilet humanitaire, Modeste Mutinga a pris la voix routière pour se rendre au cimetière de Lokele Mongala. Bravant le mauvais état des routes et jonchant les sentiers à peine sarclés, il arrive au cimetière.

Avec le Vice-premier ministre de la Fonction publique et le Vice-ministre du Budget, ils ont pris un temps de recueillement devant les tombes des illustres disparus, peu avant de déposer tour à tour leurs gerbes de fleurs. Avec pincement au cœur, le ministre Mutinga s’est dit profondément attristé par ce cas de deuil et ne souhaite que pareille situation ne se reproduise puisse plus. Il a ainsi remercié le Chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi et le Premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde pour avoir instruit en urgence, les services de l’Etat concernés par le décaissement de fonds, en vue de libérer les moyens conséquents pour une bonne prise en charge des familles éplorées et de tous les rescapés de ce naufrage. 

Appel à la solidarité nationale

Le drame survenu dans le territoire de Bumba, a poussé le patron des Affaires sociales a tapé du poing sur la table pour inviter tous les congolais à promouvoir la solidarité nationale.

« Cette conviction de soutenir son frère en cas de sinistre devra être l’apanage de tous congolais. Le cas le plus patent est celui des jeunes volontaires du groupement de Bopoto qui, sans gans, ont repêchés certains corps en état de décomposition totale avec tous les risques possible de se faire infectées par diverses maladies. Mais puisqu’ils ont été solidaires envers les victimes, ils ont agi avec patriotisme », a reconnu le ministre des Affaires sociales.

À l’en croire, la solidarité nationale fait abstraction avec l’égoïsme. « Il faut avoir un cœur humain pour soutenir l’autre pendant les moments les plus difficiles. Durant  la nuit, dans le noir et sous une pluie battante, les jeunes volontaires sont sortis de leurs maisons pour secourir les autres en danger. Ceci traduit encore une fois l’amour du prochain », a souligné Modeste Mutinga. Avant d’exhorter : « Les congolais sont appelés à être solidaires envers leurs compatriotes, si nous voulons construire un nouveau Congo ».

Par Stanislas NTAMBWE