Kinshasa: des femmes sensibilisées à l’utilisation des foyers améliorés et du Gaz de pétrole liquéfié

Kinshasa: des femmes sensibilisées à l’utilisation des foyers améliorés et du Gaz de pétrole liquéfié

28 mars 2022 0 Par Rédaction

En marge de la Journée internationale des droits de la Femme, le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) a organisé, ce lundi 28 mars 2022 à Kinshasa, une matinée de sensibilisation, de démonstration et de promotion publiques de cuisson propre avec les foyers améliorés et le gaz de pétrole liquéfié (GPL).

L’initiative s’inscrit dans le cadre du programme de consommation durable et substitution partielle au bois énergie. Elle vise à sensibiliser plus de 1000 femmes sur le bienfondé de l’utilisation des foyers améliorés et le gaz de pétrole liquéfié.

Plusieurs activités ont été au rendez-vous notamment, la prestation artistique du Groupe Simba sur la cuisson propre ; le lancement des cuissons comparées (avec foyer traditionnel, foyer amélioré et gaz) ; la visite des stands ainsi que la proclamation des résultats des cuissons comparées.

« Promouvoir l’autonomisation des femmes et des filles dans le contexte de lutte contre le changement climatique et réduction des risques des catastrophes », est le thème retenu cette année au niveau national, pour célébrer la Journée internationale de la Femme. C’est dans ce cadre que, l’unité de communication et la cellule Genre du PNUD voudraient matérialiser cette vision, à travers l’activité de ce jour.

Il sied de rappeler que le changement climatique est une réalité, laquelle a plus des répercutions en Afrique. Cependant, les foyers de cuisson améliorés permettent de réduire la déforestation et le temps passé au ramassage du bois pour le feu et ont, par conséquent, des répercussions positives sur les économies locales. Ils favorisent la réduction de la coupe de bois intense et contribue à éviter le déclin des forêts et de la fertilité des sols.

« Il est clairement établi que l’agriculture et le bois énergie sont les deux moteurs de déforestation en RDC. Il est évident que les conséquences du changement climatique, et celles de la déforestation mettent la femme dans la précarité surtout en milieux périurbains et ruraux, l’exposant à des risques divers », a affirmé la Représentante adjointe du PNUD en République démocratique du Congo, Mme Rockya.

Alors que, l’utilisation des gaz de pétrole liquéfié (GPL), grâce à leur nature propre, contribue à la lutte contre le problème de la pollution atmosphérique et réduit les effets d’émission de gaz à effets des serres. Ils sont les plus propres de tous les combustibles fossiles. Stocké en citerne ou en bouteille, le GPL a plusieurs propriétés. Il peut servir pour les usages domestiques, gaz de cuisson, chauffage,…). Mais, il peut aussi être destiné à des fins de mobilité propre.

« Le secteur de l’énergie joue un rôle essentiel pour l’évolution économique de la RDC et l’amélioration des conditions de vie de la population. La RDC regorge de nombreuses sources possibles d’énergie propre (hydroélectricité, géothermie, biomasse, éolienne, gaz méthane…) mais, elles ne sont pas suffisamment ou pas du tout exploitées », a renchéri le directeur de cabinet de la ministre du Genre, Famille, Femme et Enfant, Gisèle Ndaya Luseba.        

Par le canal de son Dircab, Gisèle Ndaya appelle ainsi les femmes à s’approprier la technologie présentée ce jour et à « devenir les ambassadrices de cette initiative pour protéger nos forêts et lutter efficacement contre le changement climatique ainsi que profiter du gain économique qui en découle ». En outre, la ministre du Genre a également invité les bailleurs de fonds à soutenir et à accompagner les actions de ces femmes qui vont dans le sens de lutte contre le réchauffement climatique.

Après  la proclamation des résultats des cuissons comparées, les quatre femmes qui ont fait l’expérience ces différentes cuissons, ont été gratifiées chacune d’un réchaud à gaz de 3 kg.

Par Stanislas NTAMBWE