Didier Budimbu est-il  « Simon de Cyrène » qui porte la croix de Jésus ?

Didier Budimbu est-il « Simon de Cyrène » qui porte la croix de Jésus ?

14 avril 2022 0 Par Rédaction

Le ministre congolais des Hydrocarbures a passé sa première nuit dans les locaux de l’Agence nationale de renseignements (ANR). Son interpellation est liée, selon une source proche du dossier citée par Okapinews.net, à un scandale d’un présumé détournement de fonds au Ministère des Hydrocarbures. La même source renseigne que, plusieurs autres personnalités publiques seront également interpellées pour ce dossier sale . Didier Budimbu ne serait l’arbre qui cache la forêt.

D’après une source qui s’est confiée au média en ligne, Okapinews.net sous anonymat, le ministre des Hydrocarbures est appelé à s’expliquer sur un dossier qui remonte de 2020, bien avant sa prise des fonctions à la tête du Ministère des Hydrocarbures. Il s’agit, selon la même source, de « la perception indue par des sociétés pétrolières ».

Contexte

En effet, dans une correspondance datée de juin 2020, François Beya (ex- conseiller spécial du président de la République chargé des questions sécuritaires), avait informé à l’ancien Premier ministre, Sylvestre Ilunga Ilunkamba que, « De sources dignes de foi font état de l’existence des montants indûment perçus par des sociétés pétrolières, à la faveur de la structure des prix des produits pétroliers et dont les estimations pour les 53 derniers mois, s’élèveraient à un montant global de 246.041.562 USD, indûment perçu par ces dernières ».

« Le rapport me parvenu se fonde sur l’Arrêté Interministériel n°06/CAB/MIN-ECO & COM/2012 qui accorde aux intervenants dans la structure des prix les montants ci-après : SOCIR 2.142.000 $/mois, et non 2.742.000 $, soit 6.000.000 $/mois Indument perçu. SEP CONGO 4.659.673 $/mois, et non 5.998.000 $/mois soit 1.338.327 $/mois indument perçu », précisait François Beya dans sa lettre à l’ancien Premier ministre. A lui de poursuivre, « SOCOM 2.010.373 S/mois et non 4.150.000 $, soit 113.400.231 $/mois Indûment perçus, ce qui fait que sur ces 53 derniers mois, il y a un trop perçu de 240.041.562 $, rien que pour la structure des prix ouest ».

Budimbu, l’arbre qui cache la forêt

L’ancien conseiller spécial de Félix Tshisekedi demandait, par la même occasion, à Sylvestre Ilunga Ilunkamba de corriger cette situation. « Cette situation me paraît irrégulière et devrait être corrigée par la récupération du trop-perçu et l’établissement de la structure des prix qui tiendra compte de l’arrêté interministériel sus évoqué qui n’a jamais été formellement abrogé », a fait remarquer François Beya.

En réaction à cette correspondance, Silvestre Ilunga aurait chargé la Ministre UDPS de l’Économie nationale de l’époque, Acacias Bandubola, de vérifier ces allégations. Cependant, « rien avait été fait », affirme-t-on à Okapinews.net.

« Plusieurs anciens membres du gouvernement vont répondre. Des anciens ministres des Finances, Économie, Hydrocarbures…vont tous justifier leur gestion, d’autant plus que cette affaire date de 2020. Tous ceux qui ont géré ces différents secteurs depuis 2019 seront invités. Je peux vous assurer que les arrestations vont suivre », a argué la même source.

Par ailleurs, le porte-parole du Gouvernement n’a pas encore officiellement communiqué sur l’interpellation du ministre Didier Budimbu. Entre-temps dans l’opinion, l’information cède la place à la rumeur et sur la toile, les commentaires vont dans tous les sens.

De l’avis de certains observateurs, Didier Budimbu n’est que l’arbre qui cache la forêt et assimilé à Simon de Cyrène qui porta la croix de Jésus dans la Bible. L’avenir nous en dira plus. Wait and see.

Par Stanislas NTAMBWE