Projet PAQUE : validation du rapport sur l’étude des besoins des enfants jeunes, adolescents, …

Projet PAQUE : validation du rapport sur l’étude des besoins des enfants jeunes, adolescents, …

11 juin 2022 0 Par Rédaction

Le ministre des Affaires sociales, Actions humanitaires et Solidarité nationale, Modeste Mutinga a procédé, vendredi 10 juin 2022, à l’ouverture de l’atelier de restitution et de validation du rapport sur l’étude des besoins des enfants, jeunes, adolescents, hommes et femmes. Ce projet est réalisé avec l’appui du projet PAQUE.

Selon le ministre Mutinga, la République démocratique du Congo (RDC) vient, à travers cette opportunité, répondre utilement aux différents engagements pris en vue d’éradiquer l’analphabétisme dans le monde. « Il s’agit notamment, de l’agenda 2030 pour le développement durable, qui comprend l’objectif de développement durable 4, visant à assurer une éducation inclusive et équitable de qualité et promouvoir des apprentissages tout au long de la vie pour tous« , a précisé renchérit le Modeste Mutinga.

Devant un parterre des participants, constitué des experts et chefs des Divisions provinciaux aux Affaires sociales, le ministre Modeste Mutinga a ouvert le bal en remerciant tous les participants pour leur implication dans la promotion de l’éducation Non Formelle. « Votre engagement à ces travaux témoigne à suffisance de l’intérêt que vous ne cessez d’accorder, sur le plan national et international, au sous-secteur de l’alphabétisation et de l’éducation non formelle », tout en rappelant l’article 44 de la Constitution qui dispose: « L’éradication de l’analphabétisme est un devoir national pour la réalisation duquel le gouvernement doit élaborer un programme spécifique ».

« Vers un modèle plus abouti de récupération et d’intégration »

À en croire Modeste Mutinga, le rapport validé ce jour couvre les 11 provinces de l’ancienne configuration du territoire congolais, il est élaboré sur base des outils appropriés avec le logiciel KOBO collecte. Il cerne le vrai problème du sous-secteur de l’alphabétisation et de l’éducation non formelle.

« Ce rapport décrit aussi les meilleurs pratiques pour aller vers un modèle plus abouti de récupération et d’intégration des enfants jeunes et adolescents, hommes et femmes dans le tissu socio-économique. Les informations qui y sont, comportent trois dimensions descriptives à savoir : le cadre de la mission, les résultats de l’étude et les recommandations« , a expliqué le Patron des Affaires sociales qui estime à 29,1%, le taux d’analphabétisme en RDC.

Ll’enquête sur les enfants et adolescents en dehors de l’école révèle que, plus de 7 millions d’enfants, dont l’âge varie entre 5 et 17 ans, sont en dehors du circuit scolaire.

Stratégie sectorielle de l’éducation et de la formation 2015-2025.

Par ailleurs, le ministre Mutinga a invité les participants à comprendre que cette étude sous examen est en phase avec la stratégie de développement de l’alphabétisation et de l’éducation non formelle adoptée, en novembre 2012, par le Gouvernement de la République. Celle-ci intègre la stratégie sectorielle de l’éducation et de la formation pour les années 2015-2025.

Cette stratégie nationale poursuit, entre autres objectifs : « accroitre l’accessibilité et l’équité dans le sous-secteur de l’AENF ; optimiser et améliorer la qualité, la pertinence et l’efficacité des programmes ; renforcer la gestion du sous-secteur de l’AENF et renforcer les mesures de protection sociale« .

Le Ministère des Affaires sociales compte ainsi, sur la synergie interministérielle et sur l’appui des partenaires nationaux et internationaux en vue de réduire le taux d’analphabétisme en RDC.
Par Stanislas NTAMBWE