Journée Internationale des Disparus : Nécropole ETEC érige le mémorial des disparus

Journée Internationale des Disparus : Nécropole ETEC érige le mémorial des disparus

30 août 2022 0 Par Rédaction

Le 30 août de chaque année, le monde entier commémore la Journée internationale des personnes disparues, créée en 1983 sous l’impulsion de la Fondation Latino-américaine des Associations des familles des détenus disparus sous la dictature de l’époque. Les Nations-Unies ont adoptée, le 18 décembre 1992, la résolution A/47/133, proclamant la date du 30 août, comme celle dédiée aux disparus.

Cette année, la Nécropole Entre Terre et Ciel a inaugurée le mémorial des disparus, il s’agit d’une placarde placée au cimetière de Nécropole pour permettre aux familles de rendre hommage à leurs chers disparus et sans espoir d’être retrouvés.

Par cette initiative, Nécropole tient à permettre aux familles de se recueillir sur les lieux qui vont servir de sépulture pour ces personnes disparues, a indiqué Valérien Mudoy, Administrateur funéraire de ce cimetière, propriété de l’ASBL Entre Terre et Ciel (ETEC).

Valérien MUDOY demande aux familles de ne pas rester insensibles aux disparus. Il les invite à y placer les plaques de mémoire et les photos des personnes disparues, « car tout le monde a droit à une sépulture ».

La Croix-Rouge, une des structures humanitaires qui œuvre dans la recherche et le partage des informations sur les disparus, s’est engagée, par le truchement du président provincial de la Croix-Rouge/Kinshasa, Roger SIMBA, à sensibiliser la communauté, à travers ses organes de base et à honorer la mémoire des disparus en utilisant ce mémorial.

Au terme de la législation congolaise, si l’absence est constatée dans un délai de 6 mois, la disparition quant à elle, n’a pas de délai. Elle est constatée au cas où le décès est certain ou quasi certain, d’où la nécessité pour les parents de se souvenir des chers disparus et leur rendre hommage à travers ce mémorial de la nécropole, a-t-il Roger Simba.

Par Jackie NGOLELA